16 Kislev 5780‎ | 14 décembre 2019

Décès du Gaon Rav Yaakov Edelstein Zatsal

Le monde de la Torah a pleuré jeudi dernier 23 février (26 chevat) l’une de ses grandes figures avec la disparition de celui qui a été pendant près de 70 ans le grand rabbin de Ramat Hasharon, le rav Yaacov Edelstein zatsal. Des dizaines de milliers de personnes ont assisté, le jour même, aux obsèques de ce grand maître né en 1924 à Smolansk en Russie soviétique et qui a siégé pendant des décennies au Beth-Din de Rav Nissim Karelits à Bné-Brak et qui a occupé aussi les fonctions de rabbin du quartier Néot Yossef à Bné-Brak. Issu d’une lignée de rabbanim, le rav Edelstein avait reçu de son père, rav Tsvi Yéhouda Edelstein un amour infini de la Torah. En effet, malgré les lois du régime communiste qui interdisaient formellement toute instruction religieuse, son père s’était sacrifié pour son éducation et l’avait envoyé chez un maître privé pour qu’il lui enseigne la Torah. Aussi, lorsque la famille Edelstein monta en Israël, le premier souci du papa avait été de se procurer deux Guemarot pour pouvoir étudier avec ses fils… avant même de se préoccuper du mobilier de première nécessité ! Pendant plusieurs années, rav Yaacov et son frère Rav Guershon, qui est l’actuel Roch Yéchiva de Poniowietz, n’ont étudié qu’avec leur père. Lorsqu’ils ont grandi, ils ont rejoint la Yéchivat Lumza à Pétah Tikva puis, en 1944, celle de Poniowietz à Bné-Brak, où dès l’ouverture de ses portes, elle avait fait appel aux frères Edelstein pour former le premier groupe d’élèves constitué de six jeunes. Le Rav Yaacov Edelstein zatsal était un étudiant brillant. Jeune ba’hour déjà, ses maîtres l’avaient désigné pour dispenser des cours à ses pairs. Puis, lorsque son père décéda, il lui succéda au poste de Rav de Ramat Hasharon alors qu’il n’avait que 26 ans et ce, sous les recommandations du Hazon Ich. Dès qu’il entra en fonction, il se fixa pour objectif de fonder une Yéchiva dans cette ville – projet qui tenait à cœur à son père et – et c’est son oncle, Rav Binyamin Movchowitz qui assura la direction de cette institution. Pendant de longues années, Rav Yaacov Edelstein zatsal s’investit corps et âme pour diffuser la Torah et rapprocher ses frères égarés. Il était également très impliqué dans différents projets de Tsédaka et de ‘Hessed. Sensible à la peine des autres, il priait pour eux avec grande ferveur. De nombreux couples sans enfants le consultaient pour recevoir ses bénédictions et l’on s’inspirait de ses conseils pour les Chiddoukhim. Personnalité d’une très grande dimension, il était très apprécié au sein de divers milieux. A la fin de sa vie, lorsqu’on demanda au rav ce qu’il désirait et qu’il n’arrivait même plus à parler, il répondit par écrit : « que je puisse avoir les forces d’aider les nombreuses personnes qui me sollicitent ». Le Rav Yaacov Edelstein zatsal a quitté ce monde à l’âge de 93 ans en laissant derrière lui une belle descendance qui suit son chemin. Puisse-t-il, de Là-Haut, être un Mélits Yocher pour le Am Israël !
Yokheved Levy