sohbet hattı numarası seks hattı numara istanbul escort bayanlar sohbet hattı numaralar seks hattı numaralar" ucuz sohbet hattı numaraları sohbet hattı sex hattı telefonda seks numara sıcak sex numaraları sohbet hattı canlı sohbet hatları sohbet numaraları ucuz sex sohbet hattı numaraları
yeni casino siteleri
3 Tishri 5783‎ | 28 septembre 2022

Attentat contre une patrouille du dispositif Sentinelle

Un individu armé de deux machettes a fait irruption dans la galerie souterraine du carrousel du Louvre, dans la matinée du 3 février, et a agressé un groupe de militaires au cri de « Allah ou akbar ». La patrouille formée de membres du dispositif Sentinelle a ouvert le feu à titre préventif. L’assaillant, grièvement blessé, est un Cairote de vingt-neuf ans nommé Abdallah El-Hamahmy. Inconnu des services de renseignement, il est arrivé à Paris il y a peu, le 26 janvier, en provenance de Dubaï.

Pour le gouvernement, le caractère terroriste de l’attaque ne fait aucun doute. Des messages Internet sans équivoque ont été retrouvés sur le téléphone mobile de l’Egyptien. « Pas de négociation, pas de compromis, pas de pommade à passer et certainement pas de retour possible. Il n’y a pas de paix dans la guerre », a-t-il écrit quinze minutes avant de perpétrer son geste. D’autres messages, « aux accents religieux » selon une source policière, ont été « postés » les jours précédents. La référence à Daesh serait explicite.

Réaction du président François Hollande : « La menace est là, elle demeure ». Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l’Intérieur, l’a même estimée « plus forte que jamais ». Il s’est félicité, par ailleurs, du comportement rapide et efficace des forces de l’ordre, qui ont mis des centaines de personnes présentes à l’abri après l’attentat, le temps de sécuriser ce site hautement touristique.

 

Axel Gantz