17 Shevat 5779‎ | 23 janvier 2019

Message de la journée internationale de l’Holocauste : « Le maintien du flambeau juif »

A l’occasion de Journée Internationale pour la Mémoire de la Shoah, un débat important s’est tenu à la Knesset la semaine dernière en présence de plusieurs rescapés de la Shoah etde  responsables  d’organismes  divers  ayant  pour  centre  d’intérêt  la  Shoah.  Parmi  les  différentes interventions, on a remarqué celle du député Shas Mikhaël Malkieli. Celui-ci a rappelé « limportance de la transmission du flambeau juif » et a évoqué avec émotion la force de l’âme juive animée d’une Foi sincère et authentique qui vibrait chez de nombreux Juifs durant cette sombre période. Et pour illustrer cette foi, il a rappelé le courage hors-pair du Admour de Kloyzenburg, auteur du « Chéfa Haïm », qui se trouvait interné à Auschwitz en ce Simhat Torah   de  l’année   1943 : « L’Admour  avait précieusement   conservé   quelques   pages  de Michnayot, et le jour de Sim’hat Torah, il se rendit dans un coin retiré du camp pour danser avec  ces  pages  de  Michna  tout  en  chantant  avec  enthousiasme  « Tu  nous  as  choisis  parmi toutes  les  nations,  Tu  nous  as aimés  et  Tu  nous  as  désirés… » »    Puis,  soudain, il fut  attrapé par  un  commandant  nazi  qui  le  mit  à  terre  et  le  frappa  violemment.  Témoin  de  lagression brutale  quavait  subie  l’Admour,  lun  de  ses  compagnons  lui  demanda :  après  avoir  tant souffert, pourrais-tu encore chanter « Ata béhartanou… »? Et le Admour de répondre : oui, car je suis heureux dêtre membre du peuple juif, de faire partie de ceux qui se font frapper et de ne pas faire partie, à D.ieu ne plaise, de ce peuple de meurtriers allemands ! » Mikhaël  Malkieli  a  conclu  son  allocution  en  rappelant  que  près  de  160 000  survivants  de  la Shoah étaient encore parmi nous. Certains d’entre eux vivent dans la précarité et il incombe au  gouvernement  israélien  de  leur  offrir  des  conditions  de  vie  honorables  pour qu’ils puissent  subvenir  à  leurs  besoins,  assumer  leurs  soins  médicaux  et  vivre  en  toute  dignité. Yocheved Levy