23 Sivan 5779‎ | 26 juin 2019

Le rapport sur les tunnels critique sévèrement Netanyaou et Yaalon

A picture released by the Israeli Defense shows Israeli tunnels that where discovered by soldiers from the Paratroopers Brigade in the Northern Gaza Strip on July 18, 2014, Israel launched a major ground offensive on Hamas in Gaza late Thursday, initially focused on Hamas’s under-border tunnels, after a day of ceasefire efforts in Cairo. The land operation was approved unanimously by the Israeli security cabinet. Photo by IDF Spokesperson/Flash90

Les personnalités qui ont pu consulter le rapport du Contrôleur de l’Etat Yossef Shapira autour de la menace stratégique représentée par les tunnels du Hamas avant et durant l’Opération Bordure Protectrice affirment que celui-ci serait particulièrement critique envers le Premier ministre Netanyaou et Moché Yaalon, qui était ministre de la Défense durant l’été2014. Les critiques émises par le Contrôleur seraient plus sévères encore que celles quifiguraient dans l’ébauche de rapport. Celui-ci dément la version des faits présentée par Mr Netanyaou selon laquelle le Cabinet restreint pour la sécurité nationale avait débattu à plusieurs reprises de la menace des tunnels, et ce bien avant le début de l’opération militaire israélienne. Le Contrôleur s’élèverait dans ce rapport sur le déroulement des réunions du Cabinet restreint et affirmerait que Mrs Netanyaou et Yaalon auraient fait en sorte de ne pas fournir aux ministres qui en sont membres l’ensemble des données. Le Contrôleur critiquerait de manière très véhémente le fait que ces ministres n’aient eu vent de la menace des tunnels que durant l’opération dans Gaza de l’été 2014, et non avant. Il semble que le chef des Renseignements militaires de l’époque, le général Aviv Kohavi, ait été lui aussi l’objet de vives critiques de la part du Contrôleur.
Ces révélations communiquées lundi soir aux médias et publiées mardi matin dans la presse, semblent donc donner raison au ministre de l’Education Naftali Benett qui, depuis l’opération Bordure Protectrice, clame que le cabinet n’a pas débattu de la menace stratégique des tunnels comme il le devait. Le Yediot Aharonot a publié des procès-verbaux de certaines réunions du cabinet restreint qui confirment d’abord les querelles intestines entre Yaalon et Benett, et ensuite que l’état-major appuyé par l’ex-ministre de la Défense s’était opposé à un activisme militaire contre le Hamas, en minimisant le danger représenté par les tunnels. Ainsi dans l’une des discussions, le chef d’état-major de l’époque, le général Benny Gantz, s’exprime contre une opération militaire terrestre dans Gaza et le général Kohavi affirme que, selon ses services, le Hamas ne cherchait pas la confrontation avec Israël. Ces procès-verbaux citent également Naftali Benett qui s’insurge contre une forme de passivité de l’armée et lance à Benny Gantz : « Soyez des chevaux au galop plutôt que des taureaux paresseux ! »Pour Naftali Benett, le rapport du Contrôleur n’est rien de moins qu’un tremblement de terre : « Après la publication de ces révélations, nous devons conclure que larigidité d’esprit de nos dirigeants est la source de nos échecs. Il est temps de nous focaliser vers une autre approche qui nous conduira à la victoire. Nous ne pouvons nous permettre de combattre pendant 50 jours [comme lors de l’opération Bordure Protectrice.ndlr] et nous contenter d’un match nul ». D.H.