17 Shevat 5779‎ | 23 janvier 2019

Des étudiants de l’Université de Ben-Gourion inventent une bactérie qui mange les plastiques

Israeli Arab students sit and rest by the gate of the Ben Gurion University in the southern Israeli town of Beer Sheva. 17 000 students are enrolled at the univeristy. May 20, 2009. Photo by Serge Attal/Flash90

Chaque   année   est   organisée à   Boston   une   compétition internationale  réunissant  tous  les  biologistes  compétents  en matière  d’organismes  génétiquement  modifiés.  En  2016,  plus de    300 équipes    venant    de    30 pays    ont    présenté    leurs innovations.  Et  parmi  elles,  trois  équipes  israéliennes  ont  pris part  à  la  compétition.  Celle  de  l’Université  Ben  Gourion  du  Néguev,  uniquement  composée  d’étudiants  du  premier  cycle  n’a pas   craint   de   s’affirmer   dans   une   catégorie   généralement dominée  par  les  experts  et  des  doctorants.  Elle  a  présenté un projet visant à en finir avec la pollution des déchets plastiques. Pour   cela,   ces   étudiants   ont   inventé   une   bactérie   génétiquement modifiée (la Pseudomonas putida) qui a la propriété de  dissoudre  le  polyéthylène  téréphtalate  (PET),  un  type  de plastique  très  utilisé  dans  l’industrie  alimentaire.  Le  jury,  qui  a décerné la médaille d’or à l’équipe israélienne, a déclaré que le projet       PlastiCure-BGU       était       le       « meilleur       projet environnemental ».  Pour  information,  les  plastiques  mettent environ    400 ans    à    se    décomposer.    Il    en    résulte    une accumulation  mondiale  de  déchets,  qui  polluent  les  océans  et dont   l’élimination   par   incinération   ou   enfouissement   est toxique pour l’environnement. DAVID JORTNER