14 Kislev 5780‎ | 12 décembre 2019

Des Bné Mitsva aux anges grâce à Lev Layéled

Quatorze jeunes défavorisés étaient les vedettes de la soirée du 21 décembre : l’association qui marie aide sociale pour enfants et kodech les a gâtés, en présence d’un invité inattendu…Le président de l’association Lev Layéled (« Un cœur pour l’enfant »), le rav David Benelbaz, est particulièrement satisfait de la réussite de la soirée qu’il a organisée, pour la quatrième année consécutive, en faveur de Bné Mitsva défavorisés. Quatorze d’entre eux ont été honorés et gâtés le 21 décembre, dans un salon de l’hôtel parisien Intercontinental, près de l’Opéra-Garnier. Deux cent cinquante invités – dont le patron du Consistoire, Joël Mergui, partenaire de l’opération à travers une structure liée à l’institution, le Secours juif – ont assisté à la remise de présents spirituels et matériels à ces pré-adolescents visiblement émerveillés et presque incrédules devant cette avalanche de cadeaux. Après avoir dégusté en famille, dans la salle, un repas casher hautement gastronomique préparé par Daliah Traiteur (qui s’est montré très généreux pour l’occasion), ils ont été placés en pleine lumière devant le public, accompagnés par des chants et des danses.  Puis, ils ont reçu pêle-mêle des téfilin, un talit, un verre à kiddouch gravé à leur nom ou encore un sidour. La compagnie El Al a offert un voyage en Israël à un bar-mitsva et un invité-surprise a décidé spontanément de compléter ce don en finançant le séjour des treize autres. Cette personnalité, pourtant, n’est pas juive et elle est peu appréciée, en principe, dans les cercles communautaires du fait de ses idées d’extrême gauche. Jusqu’à présent… Mais elle a changé du tout au tout et appuie aujourd’hui les causes juives et l’État d’Israël et a lancé un chaleureux « Mazel Tov » à l’assistance. Sa présence inattendue s’explique par son amitié pour l’un des militants de Lev Layéled. Les proches des récipiendaires étaient ébahis par tant de sollicitude. Lors d’une soirée précédente, une maman avait demandé au président de l’association s’il était Éliyahou Hanavi…Rappelons que Lev Layéled œuvre depuis une dizaine d’années pour aider les enfants juifs en difficulté dans un cadre exigeant en matière de kodech. Elle est partenaire de l’OSE et de l’OPEJ et à ce titre intervient dans sept foyers spécialisés. Elle organise des célébrations religieuses, des cours de Talmud Torah, etc. pour ces petits séparés de leurs proches pour d’impérieuses raisons sociales.  En recrutant des familles d’accueil, elle veille aussi à ce que les jeunes Juifs isolés soient hébergés chez des membres pratiquants de notre communauté, dans une atmosphère casher.  Toutes choses que l’OSE et l’OPEJ, liées contractuellement à l’État et soumises à des règles laïques, ne peuvent accomplir en leurs noms. Lev Layéled visite également les petits hospitalisés et leur offre des cadeaux, des mini-spectacles individuels et des excursions quand ils peuvent se déplacer.

Une activité plus importante en Israël (où l’association dispose d’une antenne) qu’en France.  Enfin, elle finance un foyer situé à Jitomir, en Ukraine, où elle aménage des chiourim, des jeux autour des fêtes ou propose des circoncisions pour les enfants juifs qui y vivent et élevés précédemment dans la méconnaissance voire le rejet de leur identité. Axel Gantz