12 Kislev 5780‎ | 10 décembre 2019

Une Semaine pour l’hébreu en France

A l’initiative de l’Organisation Sioniste Mondiale, Département promotion de l’Alya, s’est déroulée pour la première fois en France, une semaine de l’hébreu du 25 novembre au 1er décembre 2019. Durant cette période, synagogues, centres communautaires et culturels, écoles juives, mouvements de jeunesse… et les grandes Institutions de la communauté juive de France se sont mobilisés pour affirmer l’importance de l’apprentissage de l’ivrit. Marina Rozenberg-Koritny, chef du département promotion de l’Alya de l’OSM avait fait le déplacement spécialement pour l’occasion. Elle a réaffirmé l’engagement de son institution dans ce domaine. Elle est venue d’Israël accompagnée par le Professeur Moché Bar Asher, Président de l’Académie de la langue hébraïque et le journaliste Gil Hovav, descendant d’Eliezer Ben Yehouda. Après une grande soirée d’ouverture, dans le cadre des Salons Hoche, les milliers de participants ont pu, converser en hébreu dans le cadre du « Ivrit social club », chanter avec Ilana Shoshan à l’ECUJE, assister à deux colloques à Marseille au Centre Fleg ou à Paris avec l’Institut Elie Wiesel. Ils ont pu assister à des séances de cinéma israélien, à Lyon, Marseille, Cannes… en partenariat avec le FSJU. Dans les écoles juives, avec Lamorim, et les mouvements de jeunesse, avec le programme NOE, des milliers d’enfants et de jeunes ont pu profiter d’activités multiples organisés par tranches d’âges. Dans les écoles, en dehors des nouveaux documents pédagogiques réalisés pour l’occasion, les élèves ont participé au concours de la plus belle « porte de l’hébreu ». Le 1er décembre, tous les groupes EEIF d’Ile de France se sont retrouvés à la grande Synagogue de la Victoire, pour une série d’ateliers et de jeux sur l’hébreu, concluant cette intense journée par l’intronisation d’un nouveau Sefer Torah. Le chabbat qui précédait était dédié au Lachon Hakodech. En partenariat avec les Consistoires, de très nombreuses synagogues se sont mobilisées Des documents avaient été rédigés à cette occasion, par Gabriel Levy d’Alya Latora, le premier à destination des rabbins sous la forme d’une compilation de textes, le deuxième plus didactique, pour permettre aux adultes d’étudier ce sujet avec les enfants à la maison ou au Talmud Torah. Il est encore trop tôt pour tirer un bilan de cette Semaine mais grâce à la mobilisation de très nombreux partenaires, la motivation des réseaux associatifs et la participation de plusieurs milliers de personnes, cette Semaine s’annonce comme un grand succès qui appelle une suite pour laquelle l’OSM se déclare prête !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire