23 Heshvan 5780‎ | 21 novembre 2019

Ichaï Ribo et la nostalgie de la Yéchiva en « Eloul »

Avec ce 4e album intitulé « Eloul 5779 » le chanteur-compositeur à succès Ichaï Ribo, véritable pont entre toutes les tendances de la société israélienne, nous emmène en douceur dans les coulisses de la Yéchiva : « L’atmosphère du mois d’Eloul dans la yéchiva me manque » confie Ichaï Ribo sur le site de Kikar Hashabat, avant d’expliciter toutes ses sensations qu’il a tenu à faire passer dans son dernier album, empreint de poésie et de nostalgie à la fois : « Cette ambiance du mois d’Eloul dans les Yéchivot vous prépare si bien au jour du jugement et aux jours redoutables. Ainsi, à mesure que l’on se rapproche des dix jours de repentance, on ressent plus intensément l’importance d’arriver bien préparé à Roch Hachana et à Kippour. Or tout le mois d’Eloul nous offre cette opportunité et la chance de nous y préparer. » De même, à travers la chanson « Seder Avoda » relatant le service du Cohen Hagadol le jour de Kippour, Ichaï Ribo parvient à nous transporter en quelques minutes dans ce même univers, rempli de cette grande kedoucha propre aux jours sacrés. Pas étonnant qu’avec une telle force et authenticité, le chanteur originaire de Marseille et monté en Israël avec sa famille à l’âge de 8 ans, ait pu se hisser en quelques années seulement au top des artistes les plus appréciés, y compris dans les milieux laïcs où l’on connaît ses chansons par cœur. ISABELLE AZRIEL