17 Kislev 5780‎ | 15 décembre 2019

Message de Rabbi David ‘Hanania Pinto Chlita

A l’occasion de la Hiloula de son père, le Tsadik Rabbi Moché Aaron Pinto Zatsal, et en cette veille des élections, Rabbi David ‘Hanania Pinto Chlita a adressé un message clair à l’ensemble de la communauté juive francophone. Les propos du Rav ont été introduits par le verset suivant : ”עת לעשות לה’ הפרו תורתך» “ Le temps est venu d’agir pour Hachem. On a violé Ta Loi” (Psaumes 119,126).

Je souhaiterais que chacun de vous, chaque membre de la communauté juive francophone, soit un représentant du parti Shass. Je voudrais que chacun de vous se mobilise pour apporter des voix à Shass. Je vous propose de contacter vos proches qui se trouvent un peu partout en Israël, vos amis et votre famille, pour les encourager à voter pour Shass. Aujourd’hui, la Torah est en danger, la situation est critique. Il faut que nous ayons des représentants à la Knesset pour qu’ils plaident en faveur du respect du Chabbat, des fêtes juives, des yéchivot… Vous souhaitez une école adéquate pour vos enfants ? Pour cela, il faut que nous ayons des délégués qui nous représentent et qui défendent les valeurs de notre Torah. En ce moment critique, je demande à chacun de vous de prendre cette affaire en mains, de vous engager et de vous considérer comme étant le représentant du Klal Israël. Que chacun se dise :«? לי מי לי אני אין אם , «si ce n’est pas moi qui fais ce qui m’incombe de faire, qui le fera à ma place ?! Bien que nous sommes en plein mois d’Eloul et qu’il aurait été souhaitable que nous nous adonnions uniquement à l’étude de la Torah sans nous préoccuper de politique, nous n’avons pas le choix car aujourd’ hui , le monde de la Torah se trouve en danger. Nous devons tous nous mobiliser pour le sauver tout comme il faudrait profaner le Chabbat pour sauver la vie d’une personne en danger. Je voudrais également vous livrer un secret. En cette veille des élections, chacun essaie de demander des faveurs à Rav Arié Derhy.

C’est généralement le moment opportun pour avoir recours au jeu du « donnant–donnant ». En ce qui me concerne, je ne voudrais rien demander si ce n’est de sauver mes frères, “אחי את מבקש אנוכי .“Je n’ai aucune requête personnelle à lui adresser car ce qui m’est destiné, Hachem me le donnera. A présent, ce n’est pas le moment de se soucier de nos intérêts personnels mais de nous mobiliser pour défendre les valeurs du Klal Israël. Il faut agir et Hachem va nous aider !