15 Iyyar 5779‎ | 20 mai 2019

Ménou’hat Chalom : une adresse incontournable pour les familles françaises de Bayt Végan

Vous habitez Bayt Végan ou les environs et vous recherchez un Makom
Torah accueillant qui ne néglige ni la qualité ni le niveau d’étude ? N’hésitez pas à vous rendre au 14 Ré’hov Cassuto pour découvrir le Beth Hamidrach Ménou’hat Chalom dirigé par le Rav Yéchaya Arrouas. Ce centre d’étude, qui abrite également un Collel de Dayanout, fait office, d’une certaine manière, de centre communautaire. Le Rav Yéchaya Arrouas nous rappelle que l’un des plus grands dangers de la Alya consiste à perdre ses repères et à se trouver en quête d’identité. Pour pallier à ce manque, il est indispensable d’avoir un point d’attache avec les Grands de la génération et avec l’étude de la Torah. Aujourd’hui, et peutêtre même plus qu’à n’importe quelle autre période de notre Histoire, nous avons besoin d’une boussole pour ne pas nous perdre dans la masse. Dans ce Beth Hamidrach où la voix de la Torah résonne de 6H30 du matin jusqu’aux heures tardives de la soirée, ce qui est essentiellement mis en exergue à travers tous les Chiourim (Guemara, Halakha, Paracha…) qui sont dispensés par les Avrékhim du Collel, qui s’investissent quotidiennement dans le développement de la Kehila, c’est la douceur de l’étude de la Torah et la satisfaction d’aborder
les sujets avec profondeur. Précisons que lorsque le chef de famille est satisfait de son étude et sent qu’il progresse, il est épanoui et cela se répercute positivement sur tous les membres de sa famille. Par ailleurs, lors du Kiddouch du Chabbat matin, tout un chacun a librement l’occasion de s’exprimer en exposant un Dvar Torah. A propos, l’un des membres de la communauté, n’ayant l’occasion d’assister à des cours de Torah uniquement le Chabbat, a témoigné à quel point cette étude lui était bénéfique et lui permettait de se ressourcer pour le restant de la semaine. Cette communauté n’aurait pu s’épanouir sans un travail d’équipe acharné et inlassable, du matin au soir, supervisé par Ilann Cohen. «Veet Amalénou Élou Habanim», une immense place est accordée aux enfants, dans un projet vers l’avenir, chapeauté par Rav Meir Boussiba. En effet, le lundi soir, un cours de travaux pratiques «Kodech» est organisé pour les jeunes, un autre le jeudi soir sur la Paracha, rassemblant plus de 70 enfants de tout bord, et une quinzaine d’adultes autour du Rav Yehouda Saghroun. Les enfants repartent toujours avec quelque chose, sans compter l’excellent Cholent offert à tous ! Le Chabbat après-midi est également de mise avec encore un cours pour les jeunes par Rav Meir. Les enfants clôturent ensuite la journée avec Avot Oubanim, des cadeaux et autres douceurs. Haguesher vous rappelle que la soirée de soutien de Ménou’hat Chalom aura lieu ce dimanche 24 Février à Bayt Végan, dans la salle de Min’hat Chlomo située Ré’hov Moutsafi.