15 Kislev 5781‎ | 1 décembre 2020

L’antisémitisme européen a encore de terribles jours devant lui

Une enquête réalisée par la chaîne américaine CNN a révélé que l’antisémitisme en Europe continuait à prospérer et ce en dépit des efforts investis par plusieurs gouvernements pour tenter de le juguler ou, au moins, de le maîtriser.

Selon cette vaste enquête, un Européen sur 5 estime que l’antisémitisme est justifié ! Un Européen sur 5 (est-ce le même ?) considère que les Juifs sont responsables de l’antisémitisme… Un Européen sur 20 n’a jamais entendu parler de la Shoah ! En France, un jeune entre 18 et 34 ans sur 5 n’a jamais entendu parler de la Shoah ! En Pologne 15 % de la population n’aiment pas les Juifs et ils sont 19 % en Hongrie ! Un Européen sur 3 considère que les Juifs utilisent la Shoah pour promouvoir leurs idées. Un Européen sur 4 estime que les Juifs ont, en Europe, une grande influence sur le monde des affaires et de la finance.
Mais ce n’est pas tout : 50 % des personnes interrogées estiment que leur gouvernement ne fait pas assez pour lutter contre l’antisémitisme. 40 % considèrent que les Juifs en Europe sont en danger à cause de l’antisémitisme. 28 % ont affirmé que les actes antisémites étaient une réaction à l’oppression israélienne contre les Palestiniens. Enfin, infime rayon de soleil dans cet océan de données préoccupantes : 54 % des personnes interrogées affirment qu’Israël a le droit d’exister ! Dans une telle atmosphère, ces personnes là méritent toute notre reconnaissance… Réagissant à cette enquête le Premier ministre a déclaré que l’antisionisme était aujourd’hui l’antisémitisme dans sa forme ultime avant de préciser : « Aujourd’hui nous sommes confrontés à deux formes d’antisémitisme : l’antisémitisme antique provenant de l’extrême-droite et l’antisémitisme nouveau qui puise sa source dans l’idéologie de l’extrême-gauche. Et il y a enfin antijudaïsme de l’Islam intégriste qui dispense de la haine et des mensonges à propos d’Israël. Je suis inquiet car je sens que l’antisémitisme est une vieille maladie qui relève la tête. C’est une maladie qui attaque d’abord les Juifs mais qui ensuite frappe l’ensemble des sociétés ». Le Premier ministre a souligné qu’il avait débattu de ce dossier de l’antisémitisme avec Angela Merkel, Theresa May et Emmanuel Macron ainsi qu’avec une partie des leaders de l’Europe Centrale tels que Victor Urban et qu’il a eu le sentiment qu’ils étaient mobilisés pour lutter contre ce fléau.
D.H.

porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle porno izle