18 Tishri 5782‎ | 24 septembre 2021

Ultimatum des Juifs orthodoxes à El Al : « Excusez-vous ou nous vous boycotterons ! »

Rabbi Sholom Ber Sorotzkin and ultra orthodox jews protest against El Al airlines, outside the company offices at Ben Gurion airport near Tel Aviv on November 25, 2018. Photo by Avi Dishi/Flash90 *** Local Caption *** áï âåøéåï çøãé çøãéí àìéîåú îùøãéí äôâðä àì òì îôâéï ôâéðéí ðâã çáøä èéñä ùìåí áòø ñåøåö÷éï

Le rav Chalom Beer Sorotzkin, Roch Yéchiva Ateret Chlomo, demande des excuses de la compagnie aérienne israélienne au public orthodoxe après l’incident du vol New York Tel-Aviv.

L’annonce du directeur général d’El Al, Gonen Ussishkin, selon laquelle une commission d’enquête doit être nommée pour enquêter sur les événements du vol New York Tel-Aviv, contraint d’atterrir à Athènes afin de ne pas enfreindre les interdits du chabbat, n’a pas convaincu le public orthodoxe, qui menace la compagnie de boycott. Le Rav Sorotzkin, qui se trouvait à bord de ce « vol de chabbat », a adressé une lettre à Ussishkin dans laquelle il fixe un ultimatum à la compagnie qui devra s’excuser et apporter des explications claires sur le traitement discriminatoire du public religieux. Le cas échéant, ce public boycottera la compagnie. Dans sa lettre le Rav Sorotzkin menace : « Je vous annonce ici, qu’après toutes les discussions de ces derniers jours et le mépris des gens respectueux du chabbat et des traditions, si des excuses ne sont pas prononcées sans aucune sorte de sarcasme vis-à-vis du public  orthodoxe, nous nous verrons malheureusement dans l’obligation de recommander à ce public de choisir d’autres compagnies aériennes qui elles, ne discriminent pas une population par rapport à l’autre, ne méprisent pas ce qui est le plus cher au peuple juif et qui respectent ses principes. » Le Rav Sorotzkin reconnaît avoir eu une conversation amicale avec Ussishkin, mais ajoute immédiatement que « malheureusement et à mon grand regret, une semaine a passé depuis les événements où le public religieux a été accusé de faits qui ne se sont pas produits. » Le Rav Sorotzkin accuse Ussishkin et El Al d’avoir profité d’un incident dont ils étaient seuls responsables pour dénigrer et semer le trouble auprès du Peuple Juif en le divisant. Il signe la lettre de son nom et ajoute être l’un des passagers du vol de chabbat, regrettant le mépris vis-à-vis du public religieux. El Al n’a pas encore réagi à cette lettre.
Rina Rosenberg Kandel