15 Tammuz 5781‎ | 25 juin 2021

Tours débaptise une rue honorant un collaborateur

Entamé il y a quelques années, le mouvement de « nettoyage » des artères portant le nom de collaborateurs continue. A Tours (Indreet- Loire), l’avenue Charles Bedaux a été débaptisée début octobre et s’intitule désormais Thérèse Voisin, résistante déportée à Ravensbrück. C’est une faute de plus de cinquante ans qui a été réparée par le conseil municipal. Après avoir fait fortune aux Etats-Unis, le Français Charles Bedaux possédait un brillant carnet d’adresses avant-guerre. A la fois proche de la famille royale britannique et des chefs nazis dans les années 30, il a organisé le voyage du duc de Windsor et de son épouse en Allemagne pour leur permettre de rencontrer des dignitaires
hitlériens. Installé dans le château de Candé, à quelques kilomètres de Tours, il a acquis par ailleurs une maison à Berchtesgaden, ce village des Alpes bavaroises qui servait de QG au « Führer ». La comédienne Arletty, l’officier de la Wehrmacht Hans Jürgen Söhring, fréquentaient assidument le domaine de Candé, comme d’autres amis du régime de Vichy. Charles Bedaux a été arrêté à la Libération par l’armée américaine. On le soupçonnait d’espionnage au profit du Reich. Il s’est suicidé dans sa cellule de Miami (Floride) en février 1944. A Tours, une rue Alexis Carrel, chantre de l’eugénisme, militant antisémite
et membre d’un parti collaborationniste sous l’Occupation, a également été débaptisée en 1999.
A. G.