sohbet hattı numarası seks hattı numara istanbul escort bayanlar sohbet hattı numaralar seks hattı numaralar" ucuz sohbet hattı numaraları sohbet hattı sex hattı telefonda seks numara sıcak sex numaraları sohbet hattı canlı sohbet hatları sohbet numaraları ucuz sex sohbet hattı numaraları
yeni casino siteleri
17 Tammuz 5784‎ | 23 juillet 2024

Tours débaptise une rue honorant un collaborateur

Entamé il y a quelques années, le mouvement de « nettoyage » des artères portant le nom de collaborateurs continue. A Tours (Indreet- Loire), l’avenue Charles Bedaux a été débaptisée début octobre et s’intitule désormais Thérèse Voisin, résistante déportée à Ravensbrück. C’est une faute de plus de cinquante ans qui a été réparée par le conseil municipal. Après avoir fait fortune aux Etats-Unis, le Français Charles Bedaux possédait un brillant carnet d’adresses avant-guerre. A la fois proche de la famille royale britannique et des chefs nazis dans les années 30, il a organisé le voyage du duc de Windsor et de son épouse en Allemagne pour leur permettre de rencontrer des dignitaires
hitlériens. Installé dans le château de Candé, à quelques kilomètres de Tours, il a acquis par ailleurs une maison à Berchtesgaden, ce village des Alpes bavaroises qui servait de QG au « Führer ». La comédienne Arletty, l’officier de la Wehrmacht Hans Jürgen Söhring, fréquentaient assidument le domaine de Candé, comme d’autres amis du régime de Vichy. Charles Bedaux a été arrêté à la Libération par l’armée américaine. On le soupçonnait d’espionnage au profit du Reich. Il s’est suicidé dans sa cellule de Miami (Floride) en février 1944. A Tours, une rue Alexis Carrel, chantre de l’eugénisme, militant antisémite
et membre d’un parti collaborationniste sous l’Occupation, a également été débaptisée en 1999.
A. G.

301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx/1.18.0 (Ubuntu)