8 Kislev 5779‎ | 16 novembre 2018

Les deux fruits de Roch Hachana qui protègent notre santé

Lors du Séder de Roch Hachana, selon la tradition séfarade, deux bénédictions particulières sont récitées sur deux fruits emblématiques d’Israël : la grenade (« …que nous soyons remplis de Mitsvot comme une grenade l’est de grains ») et la datte (« que disparaissent nos ennemis et ceux qui nous haïssent »). Au-delà de la signification littérale qui accompagne la consommation de ces fruits, leur présence au cours du repas qui marque le début de l’année nouvelle révèle une intention inattendue : celle de demeurer en bonne santé. Explications.

En effet, une équipe de chercheurs du Technion de Haïfa, dirigée par le professeur Michael Aviram de la Faculté de médecine et du Centre médical Rambam, a découvert que la combinaison de jus de grenade et de dattes offre une protection maximale contre l’athérosclérose (accumulation de dépôts dans les artères qui durcissent), pouvant provoquer une crise cardiaque ou un AVC (incident vasculaire cérébral). Les résultats de cette recherche ont été publiés au printemps dernier dans un numéro de Food & Function, une revue de la Royal Society of Chemistry. Une consommation régulière de 12 cl de jus de grenade (le volume d’un verre de vin) associée à trois dattes pourrait prévenir l’accumulation de lipides sur les parois des artères à hauteur de 33 % et réduire ainsi les risques d’attaque cardiaque. De puissants antioxydants Le jus de grenade et les dattes représentent un duo percutant pour lutter contre les maladies cardiaques du fait de leur richesse en antioxydants phénoliques, précise le professeur Michael Aviram qui a dirigé une étude sur le sujet. Il explique que les ingrédients principaux du jus de grenade ne sont autres que des antioxydants polyphénoliques végétaux qui réduisent le processus d’oxydation du corps, faisant baisser au passage le stress oxydant. Les dattes contiennent également des antioxydants polyphénoliques qui protègent les cellules du corps des attaques des radicaux libres du cholestérol LDL, décrit prosaïquement comme le « mauvais » cholestérol. Ces antioxydants présents dans les dattes stimulent aussi l’élimination du cholestérol dans les artères, souligne encore le professeur Aviram. Des fruits contre le mauvais cholestérol Pour mener leurs recherches, le professeur et son équipe ont travaillé en laboratoire sur des cellules artérielles de souris qui affichaient un fort taux de cholestérol. Ils ont testé un cocktail de jus de grenade (comprenant aussi ses graines concassées) et de dattes. Ce duo a permis de réduire le stress oxydant de 33 % sur les parois des artères et de faire baisser de 28 % le
cholestérol artériel. Même sans en consommer les graines, le professeur Aviram explique que l’alliance des grenades et des dattes est très puissante et surtout efficace lorsque les deux fruits sont mangés conjointement. Il précise par ailleurs qu’idéalement on peut moudre les graines et les consommer sous forme de pâte. Un autre chercheur israélien , le Dr Éphraïm Lansky a également prouvé
que le jus de grenade fermentée pouvait inhiber la prolifération de certaines cellules tumorales de 50 à 90 %. Les vertus antioxydantes et les bienfaits sur la santé du jus de grenade sont reconnus depuis de nombreuses années. Plusieurs études ont montré que ce fruit permettait d’inhiber les cellules cancéreuses, notamment des recherches de l’université de Riverside, en Californie, parues en 2010. Mais il existe d’autres aliments riches en fibres qui ont la faculté de lutter contre le cholestérol LDL : les flocons d’avoine, la farine d’avoine, les haricots rouges, les poires, les pommes et l’orge. Bonté du Créateur Les aliments riches en oméga 3 sont aussi une bonne manière pour réduire le mauvais cholestérol (le saumon, le maquereau, la truite de rivière, le hareng, le thon albacore et le flétan), ainsi que les amandes et les noix, riches en acides gras polyinsaturés. En tout cas, si la présence de ces deux fruits d’Israël dans les bénédictions du Séder de Roch Hachana renvoie à l’obligation de veiller à sa santé à l’aube de la nouvelle année, elle est également une invitation discrète à reconnaître les bontés du Créateur.

Fleurons de l’agriculture israélienne                                                                                                                          Le kibboutz religieux Tirat Tsvi, fondé par de Juifs d’Europe orientale en 1937, est le plus gros producteur de dattes israéliennes. Situé au sud de la vallée de Beth Shéan, l’un des endroits les plus chauds d’Israël, ses 23 000 palmiers dattiers produisent chaque année 1 500 tonnes de dattes, dont l’excellente variété « Medjoul ». Les Arabes pratiquent également la culture de la datte, mais
leurs rendements sont faibles : « Alors qu’ils récoltent en moyenne 50 kg par palmier, nous en récoltons 300 kg. Notre réussite repose sur le savoir, l’expérience et la technologie, mais également sur le fait
que nous grandissons avec les produits » explique Mendy Neeman, un kibboutznik qui s’est fixé pour but d’ouvrir Tirat Tsvi aux touristes, pour leur montrer le « vrai visage d’Israël ». Quant aux grenades, elles poussent sur 2 500 hectares des terres agricoles d’Israël. Dans le nord (Galilée, Golan,
vallée du Houlé) on trouve surtout la variété Wonderful, aux grains rose pâle. L’espèce Kamel, aux grains rouge foncé, pousse surtout autour de Zikhron Yaacov, dans la région du Sharon, et dans le Néguev. Au total, Israël produit 60 000 tonnes de grenades par an, dont la moitiéest exportée majoritairement vers l’Europe. La cueillette s’effectue de début juillet à fin septembre.
DAVID JORTNER