19 Adar 5781‎ | 3 mars 2021

Lag Baomer et Créteil : une histoire d’amour !

La fête sera célébrée partout mais la manifestation désormais traditionnelle du parc de la Brèche, qui devrait réunir des milliers de participants venus de toute l’Ile-de-France, est unique par sa vitalité. Revue de détail avec Michel et Sandra Sasportas, chargés de l’organiser.

Michel Sasportas et son épouse Sandra sont membres actifs du conseil d’administration de la communauté consistoriale de Créteil. Le premier est conseiller du président Albert Elharrar et la seconde vice-présidente. Le couple se charge d’une manifestation qui a pris une ampleur impressionnante au fil du temps : la fête de Lag Baomer de la ville. On s’y presse de toute l’Ile-de-France avec quelque sept mille participants en 2016 et un peu moins en 2017, « du fait des intempéries de la saison dernière», précise Sandra Sasportas. Un rassemblement unique qui répond selon elle à « un besoin de se retrouver rappelant, d’une certaine manière, l’engouement pour les fameuses « Douze heures pour Israël » qui ont marqué les années 80 ». Jusqu’en 2009, Lag Baomer était célébré ici en ordre dispersé, avec une série d’initiatives émanant d’individus ou de petits groupes militants. En 2010, Albert Elharrar a souhaité se rapprocher du Beth Habad voisin, et les cadres de la grande synagogue de la rue du 8 mai 1945 ont travaillé avec les Loubavitch pour proposer un événement plus marquant qu’à l’accoutumée. Les Sasportas étaient déjà de la partie. Puis, ils ont été sollicités par la communauté pour une fête ambitieuse dédiée à toutes les composantes du judaïsme cristolien. Le maire socialiste, Laurent Cathala, leur a prêté le stade Dominique-Duvauchelle en 2011. Succès immédiat : deux mille personnes ont répondu présentes. A partir de 2012 et jusqu’à ce jour, c’est au parc de la Brèche, « plus adapté et plus agréable » explique Sandra, que se déroule l’incontournable Lag Baomer de la préfecture du Val-de-Marne. Il n’aura pas lieu cette fois le jour même car il tombe en semaine, le 3 mai, dans le calendrier civil – mais le dimanche suivant 6 mai. Au programme : des stands associatifs, des espaces de restauration et bien sûr de nombreuses aires de jeux pour les enfants, de plus en plus sophistiqués d’une année à l’autre. Le maire, une kyrielle d’élus locaux et de responsables juifs nationaux devraient y passer un moment et prononcer quelques paroles encourageantes pour cette manifestation qui dépasse le cadre religieux. Car tout le monde est bienvenu, y compris les familles non-juives de Créteil, afin de renforcer les liens d’amitié interethniques et interconfessionnels. Le rav Michel Serfaty, rabbin de Ris-Orangis (Essonne), s’exprimera d’ailleurs à cette occasion. On connaît son combat inlassable en faveur du rapprochement judéo-musulman, dans le contexte si difficile de la société française contemporaine entachée par les ravages de l’islamisme. Les Sasportas indiquent également à Haguesher que les voyagistes pour Israël et organisations liées à l’intégration dans l’Etat juif seront particulièrement à l’honneur le 6 mai. La ville se distingue en effet par une alyah importante. « Cela ne signifie pas que la vie serait devenue impossible ici, affirme notre interlocutrice. Depuis la violente agression d’un jeune couple fin 2014, il y a eu des incidents antisémites comme l’incendie d’un magasin casher et des graffitis insultants, début 2018, mais ce sont des actes isolés : au fond, les incivilités sont
rares et il est encore possible de mener une existence tout à fait sereine et conforme à la Halakha dans cette commune qui regorge de services cultuels ». Quoi qu’on en pense, la prochaine fête de Lag Baomer, qui s’achèvera par la parade traditionnelle du mouvement Habad, devrait y contribuer.
Axel Gantz

baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi sex baise toi baise toi baise toi baise toi sex sex watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn baise toi porn porn porn porn sex porn porn porn porn porn baise toi porn porn porn porn porn porn porn baise toi baise toi porn porn porn porn child porn child porn child porn porn porn child child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn porn porn porn porn porn watch baise toi baise toi porn