9 Elul 5778‎ | 20 août 2018

Le budget 2019 approuvé par la Knesset

Le ministre des Finances Moché Kahlon a poussé un soupir de soulagement mercredi soir après le passage du vote en deuxième et troisième lecture du budget l’État 2019, lors d’une séance au Parlement israélien.

Le budget qui était au cœur de la crise de la coalition a été approuvé avec 62 députés pour et 54 contre. Ce projet économique de Kahlon a été mis à dure épreuve et a même failli être saboté ces dernières semaines par la crise de la coalition la plus violente depuis 2015. Moché Kahlon, qui voyait son budget gelé, avait menacé de démissionner face au chantage législatif des ultra-orthodoxes qui ne voulaient pas le voter si la coalition ne votait pas en première lecture la loi de la conscription visant à exempter les ‘harédim du service militaire. Après d’âpres négociations, le vote préliminaire a eu lieu mardi soir et s’est soldé par 59 voix pour et 38 contre, il a donc marqué la fin d’une lutte qui aurait pu entraîner la nation dans des élections anticipées.

En outre, Moshe Kahlon a déclaré avoir proposé « le budget le plus social que le peuple d’Israël ait jamais eu ». « Ce budget s’adresse à tous les citoyens de l’Etat d’Israël, pas seulement à ceux qui votent pour la coalition ni à ceux qui votent dans l’opposition. Ce budget reflète les valeurs sociales et les priorités nationales. C’est ma politique et celle du ministère des Finances et ce, depuis le premier budget de l’État à la fin de 2015 ».

Sur un total d’environ 480 milliards de shekels, 73 milliards seront alloués à la Défense, 64 milliards à l’Education, 42 milliards à la Santé et 46 milliards à la Sécurité Sociale. 20 milliards de shekels seront injectés dans les transports publics et 19 milliards dans le ministère de la Sécurité publique. L’enseignement supérieur recevra 11 milliards et les autorités locales 6 milliards de shekels. Enfin, le ministère du logement bénéficiera d’une augmentation de 5,3 milliards de shekels.