6 Kislev 5779‎ | 14 novembre 2018

Islande : enfin un rabbin pour la capitale

Il y avait bien longtemps que la communauté islandaise, si petite fût-elle avec ses 250 Juifs en tout et pour tout, n’avait pas bénéficié de la présence permanente d’un rabbin. C’est désormais chose faite.

Un chalia’h du mouvement ‘Habad originaire de Brooklyn, Avi Feldman, va s’installer à Reykjavik avec sa famille aux alentours de Pessa’h, ce qui lui permettra d’organiser des Sédarim pour sa nouvelle communauté.

Toutefois, le contexte tendu qui l’attend à son arrivée n’est guère avantageux, puisqu’un projet de loi visant l’interdiction de la circoncision pour les moins de quinze ans risque d’être approuvé, et que l’abattage rituel y est prohibé depuis les années 1930.

« Nous espérons que nous pourrons faire prendre conscience de l’importance et de l’intérêt de la Brit Mila, a expliqué le rabbin Feldman à l’Agence Télégraphique Juive, et espérons donc sensibiliser les Islandais et les parlementaires lorsqu’ils prendront leur décision sur ces règles ». Bien que Reykjavik soit l’une des rares capitales européennes qui ne possède pas sa propre synagogue, « cette absence d’infrastructures peut être vue comme un défi, poursuit Avi Feldman, et c’est une occasion formidable de mettre sur pied une communauté vivante avec une structure éducative pour les enfants juifs, un bain rituel et tout ce dont une communauté juive a besoin ».

Neïla Ifrah