19 Tishri 5782‎ | 25 septembre 2021

La lutte contre le BDS s’organise sur le plan juridique

La semaine dernière s’est tenue à Jérusalem la première Conférence internationale de Juristes contre le BDS en présence de juristes venus de 24 pays à travers le monde et bien entendu de juristes israéliens. Cette Conférence avait pour objectif majeur de créer un réseau international de juristes qui permettrait de lutter plus efficacement contre la Délégitimation d’Israël et ce en particulier de la part d’ONG pro-palestiniennes. Cette conférence, initiée par le Forum international des Juristes, a été organisée par le ministère israélien des Affaires Stratégiques et par le Barreau israélien. Lors de la soirée d’ouverture le ministre des Affaires Stratégiques Guilad Ardan a demandé aux pays européens de cesser de soutenir financièrement des ONG qui encouragent au boycott d’Israël en soulignant que cet encouragement ne faisait qu’éloigner les chances d’un règlement au Proche Orient. Le vice-président du Congrès Juif mondial et président du CCOJB, le Comité de Coordination des organisations juives de Belgique, Johann Benizri a expliqué que la manière de lutter efficacement contre BDS était de placer ces ONG face à leurs contradictions et d’insister sur l’équation consistant à dire que la délégitimation d’Israël s’apparente en tous points à de l’antisémitisme. Me Pascal Markovitz qui est membre du Comité directeur du CRIF a appelé au cours de son intervention lors de ce Forum, le gouvernement israélien à combattre la délégitimation d’Israël comme s’il s’agissait d’une véritable opération militaire : « C’est une guerre stratégique qu’il faut conduire. Lorsqu’une roquette est tirée sur Israël, l’armée réagit instinctivement. Il faut que le gouvernement israélien réagisse de la même manière contre le BDS ». Pour lui, Israël est sur la bonne voie : « De plus en plus de pays prennent conscience du caractère nocif de ce mouvement BDS et prennent des mesures pour limiter son action. Mais il est encore prématuré d’affirmer que le combat est gagné ».

D.H.