14 Heshvan 5779‎ | 23 octobre 2018

Les ondes des portables nocives

Ce n’est pas la première fois qu’on entend cette information. Le ministère de la Santé a publié un message qui se voulait apaisant et disant qu’on ne constatait pas d’augmentation de tumeurs cérébrales en Israël : entre 1990 et 2014, les cas de cancer du cerveau étaient stables, chez Arabes et Israéliens, hommes et femmes. La Professeure israélienne Sedetsky responsable des recherches en épidémiologie du cancer à l’Institut Gartner de Tel Hachomer, pour sa part, informe malgré tout : les ondes des téléphones cellulaires augmentent les risques de développer la maladie ; elle recommande donc trouver le moyen de s’en éloigner le plus possible – car il est évident qu’on continuera de s’en servir – et d’opter pour une oreillette avec fil et non sans fil. En parallèle, inutile de préciser qu’il ne faut pas laisser nos enfants posséder de portables trop tôt, car c’est les exposer plus tôt à leurs ondes.