11 Heshvan 5779‎ | 20 octobre 2018

L’arbre et l’enfant

Ô arbre, quelle bénédiction pourrais-je t’adresser ? Que tes fruits soient savoureux ? Ils le sont déjà ! Que ton ombre soit agréable ? Elle l’est déjà ! Et bien alors, puissent tous tes descendants te ressembler !

Il en est de même pour l’homme. Ses efforts doivent se concentrer sur sa descendance, car c’est par elle que son nom et son prestige se perpétuent. Pour y parvenir, c’est au jour le jour qu’il doit agir. A l’image de l’arboriculteur qui, pour obtenir un arbre robuste, arrose ses petites racines au quotidien, nous devons travailler nos traits de caractère, pour que nos enfants prennent exemple sur nous et nous ressemblent un jour.

De même que l’arboriculteur saura que sa tâche est accomplie le jour où son arbre aura fière allure et sera solide comme un roc, nous verrons notre persévérance récompensée le jour où nos enfants reproduiront nos actions à l’identique.

Pour cela, plus qu’une astuce, voici un mode de vie qu’il nous faut adopter : pendant sa pousse, le jeune arbuste au tronc fin et fragile a besoin d’un tuteur pour pouvoir grandir droit. Ce tuteur l’empêche de tanguer au gré du vent et de pousser de travers. Nous, parents, sommes ce tuteur, et le vent, les mauvaises influences environnantes qui menacent l’avenir de nos enfants. A nous donc de tout faire pour aider nos enfants à pousser dans la bonne direction – faisant fi des parasites et ondes négatives que véhicule parfois le vent – la tête et les ambitions pointées vers le Ciel !

Neïla Ifrah