6 Kislev 5779‎ | 14 novembre 2018

Le vaccin contre la dengue : danger ?

Parmi les 830 000 vaccinés contre la dengue, cette maladie qui tue des milliers de personnes chaque année aux Philippines, 14 enfants sont morts. C’est le cas d’Angelica, 10 ans, qui a présenté le jour même de sa vaccination, des signes de faiblesse, a perdu ses cheveux et eu de graves vomissements : décédée 3 mois après, elle avait tous les symptômes de la dengue.

 

Les autorités philippines, qui avaient lancé une campagne de vaccination en grande pompe en avril 2016, l’ont suspendue en décembre dernier, lorsque le géant pharmaceutique français Sanofi Pasteur, le groupe à l’origine du vaccin, les informe que, dans certains cas, ce dernier peut aggraver les signes de la maladie.

Enquête en cours, lancée par les ministres de la Justice et de la Santé, et même si rien n’a encore été prouvé, la procureure générale s’indigne et met directement en cause Sanofi qui, d’après elle, aurait dû faire preuve de plus de prudence : selon certains médecins, les effets consécutifs à la vaccination peuvent se manifester jusqu’à 6 mois après.

La compagnie a déclaré qu’elle rembourserait les doses inutilisées – ce qui pourrait lui faire perdre au moins de 100 millions d’euros – afin de rétablir la confiance avec Manille, non sans publier, le 15 janvier, un communiqué selon lequel cette décision n’est aucunement liée aux récents événements et ne remettant pas en cause les bienfaits de son produit. Affaire à suivre.

Neïla Ifrah