6 Kislev 5779‎ | 14 novembre 2018

Première soirée de la section francophone du Igoud Bné Hayéchivot : un véritable succès !

Chose promise, chose dûe !

Motsaé Chabbat dernier, un merveilleux Mélavé Malka organisé à l’attention des ba’hourim  originaires de France, a eu lieu au Beth Hamidrach « Ménou’hat Chalom » du Rav Yéchaya Arrouas à Bayit Végan. Cette soirée a été organisée par la section francophone du Igoud Bné Hayéchivot récemment créée. Ils étaient plus de 70 jeunes qui fréquentent les Yéchivot Kétanot (ou qui s’apprêtent à y entrer) à participer avec enthousiasme à cette première rencontre couronnée de succès. Les ba’hourim, issus de différentes communautés de Bayit Végan, ont ainsi pu s’inscrire en bonne et due forme à cette nouvelle antenne du Igoud Bné Hayéchivot. Ce projet, qui se concrétise progressivement, leur a été présenté par le responsable Rav Méïr Boussiba, leur ayant annoncé que des programmes et des activités leur seront offerts tout au long de l’année.

Au cours de cette soirée où un repas copieux leur a été servi, l’ambiance musicale a été assurée par le célèbre chanteur Aharon Razel. De plus, une projection vidéo de l’un des voyages en France de Maran Rav Aharon Yéhouda Leib Steinmann zatsal leur a été présentée.

Notons la participation de l’adjoint au maire de Jérusalem, Its’hak Pindrus, et de l’adjoint au maire de Bétar, qui est également le responsable du Igoud Bné Hayéchivot de sa ville, Its’hak Ravitz. Ce dernier, qui a eu le mérite d’accompagner Rav Steinmann zatsal en France à l’occasion de l’un de ses voyages, a rappelé ce que le Gaon lui avait alors enseigné : « Un vent violent soufflera à l’approche de la venue du Machia’h, et il faudra s’accrocher à un arbre robuste pour ne pas en être emporté. Cet arbre est la structure communautaire. C’est en s’attachant à leurs Kéhilot (communautés) que les Juifs résisteront à ce vent ! ».

Les parents des ba’hourim ont vivement remercié les organisateurs et les ont félicités pour leur initiative. Quant aux responsables, ils adressent leurs remerciements au bureau de Mr Pindrus pour avoir assuré le budget requis afin d’organiser cette soirée, ainsi qu’au Minhal Kéhilati de Bayit Végan pour son étroite collaboration.

Si, cette fois-ci, les familles de Bayit Végan en ont été les principales bénéficiaires, celles de Ramot seront, si D.ieu veut, d’ici quelques semaines, les prochaines à en profiter.

Yokheved Levy