14 Heshvan 5779‎ | 23 octobre 2018

L’ambiance du Chabbat ou la clef pour une bonne éducation

Tout au long de la semaine, nous sommes pris par le tourbillon du travail, des difficultés et de tribulations qui caractérisent notre vie quotidienne, mais, lorsque la reine Chabbat arrive, les soucis de la vie matérielle disparaissent sous un voile d’oubli… comme si le monde s’arrêtait de tourner pour une durée de 25 heures. Qui n’apprécie pas ce jour de délices, où une vague de sérénité déferle sur nos foyers ? Qui n’attend pas le Chabbat pour être au calme et au repos ? Nous tous…y compris nos enfants !

Si le Chabbat nécessite une préparation physique préalable conséquente pour cuisiner, nettoyer, ranger…, il nous incombe tout autant de nous y préparer sur le plan spirituel, pour transformer ce jour en source de joie et de bonheur profitable à tous les membres de la famille. Le Chabbat nous convie, en nous déconnectant de toute activité, à nous tourner vers notre intérieur, vers notre famille. En effet, c’est souvent le seul jour de la semaine où tous les membres de la famille se trouvent réunis pour être encore plus unis. Mais pour que ce but soit atteint, il faut veiller à faire régner une bonne ambiance qui conjugue joie, paix et sérénité. Or, le fait que la famille se retrouve peut constituer une lame à double tranchant. Contrairement au reste de la semaine, parents et enfants se côtoient sans être soumis aux contraintes scolaires et professionnelles. Nous sommes ainsi disponibles, et disposés à nous focaliser sur l’éducation de nos enfants, à déceler de près leurs qualités, mais aussi… leurs défauts : voilà justement l’écueil à déjouer ! Le Chabbat n’est pas le moment opportun pour passer au crible le comportement des enfants, ni pour pointer leurs mauvais traits de caractère. Aux adultes de se garder de gâcher l’ambiance de ce jour de délices, et d’éviter à tout prix d’émettre des remarques. Si certaines failles ont été décelées, il faudra attendre le moment adéquat pour y remédier de façon constructive et efficace. En revanche, il faudra mettre l’accent sur les qualités et la bonne conduite de chacun. C’est le moment idéal pour complimenter et féliciter… chaque enfant est doté de qualités qui lui sont propres… Il suffit d’y penser et… moins d’une minute suffirait pour trouver, chez chaque enfant, une attitude, un propos ou une bonne question qui seraient dignes d’éloges.

Par ailleurs, si nous attendons le Chabbat uniquement pour nous reposer, nous risquerons de passer à côté de l’essentiel, car nos enfants attendent ce jour pour partager des bons moments ensemble et nous faire part de leurs expériences. Alors, il convient de s’organiser intelligemment pour répondre aux besoins des membres de la famille qui ne se limitent pas aux préparations culinaires. Apprenons à supporter le bruit des enfants qui débordent de vie et d’énergie… Soyons présents, attentifs et patients !

En conclusion, pour goûter au véritable repos du Chabbat… à un repos de paix, de sérénité, de quiétude et de confiance…, nous devons avant tout nous préoccuper de faire régner une bonne ambiance ! Quant aux conseils pratiques pour animer la table du Chabbat et pour assurer le bon déroulement des repas, nous attendrons la semaine prochaine !

 

Chabbat Chalom à tous

(Source: Lev Avot Al Banim, Rav Moché Kaufman)

Yokheved Levy