8 Kislev 5779‎ | 16 novembre 2018

Un mikvé en mémoire du Roch Hayéchiva zatsal

A la demande des fils et des gendres du gaon Hador, le rav Aharon Yéhouda Leib Steinmann zatsal, l’ancien mikvé du yichouv Azor va être reconstruit en sa mémoire et pour l’élévation de son âme.

La construction sera réalisée par le Centre National pour la pureté de la famille, avec le concours de 1 250 familles, qui participeront à son financement à hauteur de 600 shekels par famille.

Dès la fin des sept jours de deuil, après la perte de leur illustre père et beau-père, les fils et gendres du Gaon ont cherché la meilleure façon d’honorer sa mémoire, et de contribuer à l’élévation de son âme pure.

Conscients de l’importance qu’il avait accordé, toute sa vie durant, à la pureté familiale, et connaissant l’intérêt qu’il a tout le temps manifesté pour la construction de mikvés en Israël, les descendants du rav Steinmann ont demandé aux responsables du Centre de consacrer un mikvé en son souvenir, soulignant qu’il avait été lui-même à l’origine du département « cacherout » du Centre National pour la pureté de la famille.

Dès la fin des shiva, ses fils ont immédiatement contacté les responsables du Centre afin qu’ils fassent un appel au peuple d’Israël pour participer à la construction du mikvé exceptionnel, qui portera le nom du Gaon.

Les dirigeants du Centre National pour la pureté de la famille ont répondu positivement à cette sollicitation, et ont choisi de financer la reconstruction de l’ancien mikvé de la ville d’Azor, dans le centre du pays, qui se trouve actuellement dans un état de délabrement avancé et ne peut pratiquement plus servir. Plus de 15 000 personnes vivent à Azor, et un seul mikvé est à leur disposition.

Toutes les installations de l’ancien mikvé seront remplacées et le bâtiment reconstruit. Les travaux devraient durer quatre mois. En attendant, le Centre a mis à la disposition de la population un mikvé provisoire. Le montant de la construction devrait s’élever à 261.904 euros, et malheureusement, les travaux ne rentrent pas dans les critères du Ministère en charge de la religion pour obtenir une subvention. Le Centre National a déployé tous ses efforts face au président du conseil religieux, Orel Lahav, et du président du conseil régional, Arié Pachter. Après une visite sur les lieux et la triste constatation de l’état actuel du mikvé, une allocation de 82.333 euros a été allouée, ce qui ramène la somme nécessaire à 179.571 euros. Selon les règles que le rav Steinmann zatsal avait lui-même fixées de son vivant pour la construction du mikvé d’Afoula, la somme sera récoltée auprès de 1 250 familles à hauteur de 142 euros chacune, jusqu’à rassembler la totalité de la somme. Le Centre National gérera les dons, afin de ne pas retarder la construction du seul mikvé de la région.

Alors qu’il avait ouvert l’appel aux dons pour la construction du mikvé d’Afoula, le gaon Hador avait émis l’idée suivante : « Afin de parvenir à la totalité de la somme, il faut se faire aider du public, et si chacun est volontaire pour donner 142 euros, nous pourrons y parvenir rapidement, et si D.ieu le veut, j’y participerais également ».

 

Vous pouvez faire un don auprès du Centre National pour la pureté de la famille au 07.33.20.24.84, qui répondra cette semaine 24h/24, précisez pour le mikvé d’Azor.