9 Heshvan 5779‎ | 18 octobre 2018

Israël : A quel moment sommes-nous le plus productifs ?

A quel moment sommes-nous le plus productifs ?

Malgré le sentiment de dépression qui accompagne le début de la semaine pour de nombreux employés, le dimanche est en réalité le jour où nous sommes le plus productifs.

Selon l’analyse de données recueillies sur deux ans par Redbooth, fabricant de logiciels de gestion de l’emploi, pour des centaines de milliers d’employés américains dont la semaine de travail commence le lundi, le moment de la semaine où ils sont le plus efficace est le lundi à 11 heures. Quant au jour où nous sommes le moins productifs, c’est le vendredi, ou le jeudi pour Israël, avec seulement 16% des tâches menées à bien.

Le mois de l’année où nous sommes à l’apogée de notre productivité est celui d’octobre, et celui où nous le sommes le moins est celui de janvier. L’explication fournie par Redbooth est qu’au début de l’année, nous fixons les objectifs à atteindre d’ici la fin de l’année. Les mois de septembre, octobre et novembre sont plus productifs que les autres mois, avec respectivement 8,8%, 9,5% et 9%. À titre de comparaison, en janvier, les personnes ne remplissent que 7,2% de leurs tâches au travail et en février, 7,6%.

Par conséquent, si vous travaillez le dernier jour de la semaine (le jeudi pour la plupart des employés) en janvier à 16 heures, il y a de fortes chances que vous ne puissiez pas accomplir le travail que vous aviez prévu.

En parallèle, il se trouve que les saisons ont également un impact sur la façon dont nous travaillons. En hiver, nous ne sommes pas très productifs (avec 22,8% des tâches fixées accomplies), alors qu’à l’automne, notre efficacité est à son comble, avec 27,3% des tâches menées à bien. Au printemps et en été, le rendement est respectivement de 24,5% et 25,4%.

Il est clair que l’étude est basée sur une moyenne, et que chacun a sa méthode de travail et ses pics de productivité, mais s’il est au moins une chose qu’on peut en apprendre, c’est qu’il est préférable de ne pas fixer des réunions ou objectifs de travail importants pendant des heures avancées de la journée, moment où la plupart d’entre nous ont du mal à maintenir notre efficacité.

Neïla Ifrah