8 Tammuz 5781‎ | 18 juin 2021

Attention : Pêcheurs… d’infos !

Les tentatives de subtiliser nos polices d’assurance par téléphone ne sont pas nouvelles – notamment par le biais du télémarketing, qui n’est pas interdit dans l’État d’Israël et qui, tant que la conversation est menée de manière transparente, est légitime –, mais les méthodes s’améliorent. Voici comment les voleurs essaient d’obtenir de notre part, un petit détail qui les aidera à exposer l’ensemble de notre portefeuille d’assurance, et ce, à partir de l’interface d’information du ministère des Finances.

A. raconte son malheur : une personne se faisant passer pour un représentant du ministère des Finances, l’a récemment contactée, lui expliquant qu’elle doit vérifier que tout est en ordre dans son portefeuille d’assurance. « Il m’a dit qu’il y avait peut-être un problème avec mon assurance, mais je ne comprenais pas de quoi il s’agissait. Il m’a demandé mon numéro d’identité et la date d’émission de ma carte d’identité. »

C’est un cas similaire qu’a connu S. Elle aussi a déclaré : « Quelqu’un m’a appelée, se faisant passer pour un représentant d’une compagnie d’assurance, et m’a expliqué que je risquais d’avoir un problème d’assurance et que pour le résoudre, il avait besoin que je lui donne la date d’émission de ma carte d’identité. »

 

Il y a environ un an, le ministère des Finances a installé le « Mount of Insurance », une interface qui rassemble toutes les informations sur les différents produits d’assurance que chaque citoyen possède en Israël, et le prix qu’il paie pour chacun d’entre eux.

 

Le but de l’interface est de permettre à chaque personne de vérifier quelle assurance il possède, quel prix il paie (et peut-être trouver une alternative moins chère) et s’il a une double assurance, c’est-à-dire s’il paie deux polices d’assurance identiques. En outre, cette nouvelle interface permet de voir si, comme on le croit, on a bien souscrit à telle ou telle police d’assurance, pour s’assurer qu’on ne paie pas pour une prestation dont on ne bénéficie concrètement pas.

 

S’agissant d’informations personnelles, il est nécessaire, pour entrer et recevoir les données, de saisir des informations personnelles et confidentielles que seul l’assuré lui-même devrait connaître, y compris la date d’émission de la carte d’identité (inscrite dessus).

Les pseudo-représentants qui nous téléphonent, cherchent à entrer notre nom dans la base de données, à subtiliser des données sur toutes nos assurances, puis à nous vendre une assurance supplémentaire ou à nous offrir une assurance moins chère. Au-delà du simple fait que des renseignements personnels vous concernant peuvent y être exposés, ces escrocs peuvent les utiliser pour les vendre ou les transférer. Si cela ne leur suffisait pas, ils peuvent également revenir à vous et vous faire payer pour que vous puissiez récupérer les informations supprimées de la base, en utilisant les informations d’identité que vous leur fournirez (informations que vous pouvez obtenir gratuitement en entrant sur votre propre site).

 

Il va sans dire que ces pratiques sont illégales – le site « Mount of Insurance » lui-même explique clairement : « Ne pas utiliser le contenu et les données figurant sur le site à des fins commerciales ou non commerciales, sauf pour un usage personnel et privé. Il n’y a pas de frais pour la livraison des informations obtenues sur le site. Ne pas créer une base de données à partir d’informations fournies par le site ».

 

Par conséquent, comme pour tout appel téléphonique offrant un service ou un produit, ne vous précipitez pas pour donner des détails personnels vous concernant – dans ce cas précis, votre portefeuille d’assurance : si vous cotisez pour deux assurances fournissent en fait les mêmes services, si vous n’êtes pas suffisamment couvert, etc. Si vous avez des connaissances de base, préférez le faire vous-même et gratuitement. Rendez-vous sur le site, examinez vos informations, annulez vos polices d’assurance inutiles, … et surtout, faites une étude de marché au cas où vous avez besoin de souscrire à une nouvelle assurance, n’attendez pas un appel téléphonique anonyme qui prétendra vous « sauver »…

 

Les grandes lignes à suivre pour éviter les arnaques :

 

– Ne donnez pas d’informations personnelles à quelqu’un à qui vous ne faites pas confiance ;

– N’acceptez aucune suggestion ou action si vous n’êtes pas sûr de comprendre sa signification ;

– Ne vous précipitez pas pour prendre des décisions au téléphone. Dites simplement que vous voulez réfléchir…

– Ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires.

Enfin, un secret : si vous souhaitez acheter un produit ou un service, enregistrez l’appel de vente.

Tenez-vous-le pour dit !

Neïla Ifrah