29 Kislev 5778‎ | 17 décembre 2017

Même avec ses nouvelles liaisons, El AL continuera a respecter le Chabbat

Il y a quelques  semaines la compagnie aérienne israélienne El Al a inaugure une nouvelle liaison entre Tel Aviv et Miami. Cette ligne est la première d’une série de nouvelles destinations que la compagnie israélienne s’apprête a ouvrir dans les prochains mois.  Le directeur général d’El Al, David Mimoun a souligné que la connexion avec l’Amérique Centrale était très importante pour El Al, tant dans le domaine des vols commerciaux qui dans celui des transports de marchandise. Et David Mimoun de promettre au public orthodoxe que ces nouvelles liaisons s’effectueront tout en poursuivant la politique du respect du Chabbat initiée par EL AL.

 

Miami constitue la sixième destination mise en place vers l’Amérique du Nord, après l’aéroport de JFK, celui de Newark dans le New Jersey, Boston, Los Angeles et Toronto au Canada:  » Nous avons hésité entre plusieurs destinations à l’intérieur des États-Unis, et nous avons opté stratégiquement pour l’ouverture de plusieurs lignes dans les années à venir. Miami a été choisie en raison des données existantes sur l’intérêt des voyageurs pour cette destination, mais également pour le potentiel que cette ligne représente. Il y aura trois vols par semaine pour commencer, avec l’espoir d’installer très rapidement un vol quotidien vers Miami. »

Cette ligne entre Israël et Miami existait déjà il y a une dizaine d’années, mais avait été annulée. Selon le directeur, à l’époque, El Al avait utilisé des avions qui ne correspondaient pas à de tels vols, ils étaient trop petits, et avec peu de sièges en classe affaires. « Aujourd’hui, nous mettons en service des avions avec une véritable première classe, une classe affaire, une classe économique et une économique plus. Leurs capacités de transport sont plus importantes, et ces vols ouvrent de nouvelles perspectives. De plus, Miami s’est énormément développée ces dix dernières années. La communauté juive est plus importante, les Israéliens y sont plus nombreux, et l’activité commerciale s’y développe. Cette nouvelle ligne entre Miami et Israël est une opportunité pour tous, et c’est d’eux que dépend l’avenir de ce nouveau trajet. »

Les passagers qui effectueront cette liaison auront le plaisir de voler à bord des fameux Boeing 777-200: « L’ouverture de cette ligne directe entre Miami et Tel Aviv constitue une étape stratégique importante dans le cadre du développement du réseau d’El Al en Amérique du Nord. », a encore affirmé David Mimoun.

En dépit de l’enthousiasme suscité par le lancement de cette nouvelle ligne aérienne, compagnies aériennes. Une conclusion que Mimoun ne semple pas vouloir partager:. « C’est faux, répond-t-il épond Mimoun, si vous comparez les vols directs des autres compagnies, vous verrez que nous sommes parmi les moins chers. Si vous voyagez de Tel Aviv à New York en passant par Moscou ou Varsovie, ou avec toute autre correspondance, cela vous reviendra moins cher. Mais en vol direct, nous sommes très compétitifs ».

David Mimoun, a grimpé dans la hiérarchie  d’El Al avant d’en prendre la direction. tête. Déterminé, il a amélioré les comptes et les performances de la compagnie, au prix de quelques affrontements, avec les pilotes notamment. Il s’enorgueillit de l’achat récent de seize nouveaux appareils pour la flotte d’El Al, parmi eux des « Dreamliner ».

« La plupart des passagers ne connaissent pas les problèmes auxquels nous faisons face, comme la gestion de l’heure d’hiver, qui demande beaucoup de réflexion et d’ajustements avec les différents aéroports, afin que le Chabbat ne soit pas transgressé. Nous déployons des efforts énormes et de gros moyens pour rester la seule compagnie aérienne au monde qui respecte le Chabbat, et nous tenons beaucoup à nous attacher la fidélité du public religieux et orthodoxe. »

« Afin qu’aucun incident ne vienne perturber les vols, nous demandons aux publics religieux et orthodoxe de coopérer avec la compagnie et de se présenter à l’heure à l’embarquement, afin que nous ne prenions pas le risque de transgresser le Chabbat. » A bon entendeur, salut !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*