18 Adar I 5779‎ | 23 février 2019

Tel Aviv élue « capitale végétarienne mondiale »

Fruit for sale at the "Shuk ha Carnel" in Tel Aviv. November 25, 2013. Photo by Moshe Shai/FLASH90 *** Local Caption *** ùå÷ äëøîì úì àáéá ôéøåú ôøåú áððä áððåú ÷ðéåú àåëì

Tel Aviv a été déclarée « capitale végétalienne mondiale » par The Independent, l’un des principaux journaux en ligne du Royaume-Uni. Dans son article intitulé « Comment Tel Aviv est devenue la capitale végétalienne mondiale », la ville blanche est célébrée pour son vaste choix de cuisine sans viande ou protéines animales. En effet, les restaurants sans chair animale de la grande cité côtière sont en plein essor. On en compte environ 400, et de nouveaux s’ouvrent tous les jours. De plus, beaucoup d’établissements non-végétaliens de la « ville qui ne dort jamais », ont aussi commencé à proposer des options sans viande dans leur menu. Les chaînes de restauration rapide comme Domino et Aroma, offrent maintenant des plats populaires sans produits d’origine animale, comme des pizzas au fromage végétal, ou des omelettes aux pois chiches. Dans un fast-food, on propose même du shawarma ou du schnitzel au seitan à la place de la viande. Tel Aviv parvient ainsi à répondre à ce courant culinaire à la mode, tout en se basant sur les goûts et les produits locaux, comme les deux incontournables de la cuisine israélienne – le houmous et les falafels – facilement accessibles à tous. Le pays est également célèbre pour sa grande variété de salades, style mezze, dont la plupart sont végétaliennes ou végétariennes (si elles contiennent des œufs). Mais ce qui rend si remarquable la scène culinaire « phytovore » de Tel Aviv, est la créativité que les chefs mettent dans leurs plats et leurs menus à base de légumes. De ce fait, certains tour opérateurs ajoutent maintenant à leur catalogue, un « végan tour ». « Il y avait le high-tech, mais désormais, c’est le phénomène végan qui intéresse les touristes », confirme Eviatar Gover, guide spécialisé. Le ministère du Tourisme lui-même promeut dorénavant Israël en tant que « pays végétalien ». Le mois dernier, le premier supermarché de ce genre (Gal Hayarok – vague verte) a ouvert ses portes à Tel Aviv, proposant 4 000 produits bio. Et l’enseigne a l’intention d’ouvrir cinq autres magasins d’ici la fin de l’année prochaine.