29 Kislev 5778‎ | 17 décembre 2017

La Grèce, Chypre et Israël renforcent leur coopération militaire

Prime Minister Benjamin Netanyahu (L) shake hands with President of Cyprus, Nicos Anastasiades (C) and Greece Prime minister Alexis Tsipras (R) during a meeting at the Presidential Palace in Nicosia, Cyprus on Janaury 28, 2016. Photo by Haim Zach/GPO *** Local Caption *** ראש הממשלה בנימין נתניהו נפגש עם נשיא קפריסין ניקוס אנסטסיאדיס וראש הממשלה של יוון אלכסיס ציפראס בקפריסין צילום חיים צח / לע"מ

Les ministres de la Défense de Chypre, de Grèce et d’Israël se sont rencontrés mardi 7 novembre à Athènes pour discuter du renforcement de la collaboration sécuritaire en Méditerranée orientale. Le chypriote Christoforos Fokaides a déclaré : « Notre vision est de transformer graduellement la région élargie d’une zone de conflit en zone de paix, de stabilité et de coopération ». Le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos, a affirmé pour sa part que les trois pays étaient déterminés à maintenir et à élargir « un arc de sécurité et de prospérité ». Cette réunion tripartite constitue une étape supplémentaire importante pour maximiser les capacités respectives des partenaires dans ce domaine stratégique, face aux menaces du terrorisme et aux défis sécuritaires, notamment maritime et énergétique, sans compter la crise humanitaire en cours, a indiqué M. Fokaides. « Chypre, la Grèce et Israël défendent, dans cette région instable et fragile, non seulement leurs intérêts communs mais aussi les intérêts de l’Europe et, je dirais, ceux de la communauté internationale en général », a ajouté le ministre. « Nous continuerons à travailler avec cohérence et détermination pour promouvoir nos objectifs communs », a-t-il conclu. De son côté, Avigdor Lieberman a annoncé : « La Grèce, Chypre et Israël partagent des valeurs communes en tant que pays démocratiques, et sont confrontés à des problèmes de sécurité similaires. La coopération s’intensifie tous les jours à plusieurs niveaux ». Notamment dans le militaire, la recherche et la technologie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*