3 Kislev 5778‎ | 21 novembre 2017

Education : La routine et ses limites

En ce début d’hiver, le rythme scolaire est bien installé, et notre routine quotidienne suit son train-train. Voilà une période idéale pour cadrer nos enfants, et instaurer un programme précis qui se répète jour après jour. En effet, l’enfant a besoin de repères clairs pour être serein et équilibré. Ainsi, le respect des horaires de repas ou le maintien d’un certain rituel avant le coucher, contribuent à son bon développement et à son épanouissement. Ce rythme stable l’apaise et le rassure, et ce, dès les premiers mois de sa vie ! Pourtant… il est parfois préférable ou nécessaire de faire preuve de souplesse et de flexibilité. Pourquoi ? Explication de Ménou’ha Fuks, auteur de livres pour enfants et conseillère en éducation.

Certains enfants apprécient les nouveautés et acceptent avec enthousiasme, toute situation qui sort de l’ordinaire. Pour d’autres, à l’inverse, les modifications sont souvent source d’inquiétude ou d’angoisse, et il en est ainsi même si elles sont liées à d’heureux évènements, comme une fête à l’école ou une naissance.

Comment aider ces enfants à mieux vivre les aléas de la vie ? Tout d’abord, il convient de leur expliquer – et cela servira simultanément de leçon de Emouna – que nous ne sommes pas maîtres des situations… Nous avons beau prévoir et établir des plans, au final, les évènements ne se déroulent pas forcément comme nous les avions programmés… Hachem est Le Seul Patron qui gère nos vies, jusqu’aux moindres petits détails. Aussi, au-delà de nos discours, en réagissant nous-mêmes calmement aux imprévus et aux « pépins », et en nous adaptant à la situation donnée avec une approche positive, nous pourrons les aider à affronter sereinement les changements inattendus qui pourraient les déstabiliser (par exemple, un changement de professeur en cours d’année…).

Par ailleurs, les parents peuvent, parfois inconsciemment, eux-mêmes intensifier ou générer, chez leur enfant, des difficultés d’adaptation. Comment ? En soumettant leur enfant à un emploi-du-temps figé au point de ne pas laisser place à des variantes. Dans un cas pareil, il aura de fortes chances de perdre les pédales face à un imprévu, comme si cela portait sévèrement atteinte à son petit monde ! Pour éviter de vives réactions de la part de l’enfant lorsque vous n’avez pas d’autre choix que de changer vos habitudes, soyez prévoyants et instituez périodiquement de votre propre gré, des changements de programme ! Par exemple, « aujourd’hui, c’est maman qui raconte l’histoire à la place de papa ». De temps à autre, l’on pourrait proposer que le retour de l’école soit assuré par les parents d’un camarade de classe. Et vice-versa.

Concrètement, comment se comporter avec un enfant qui éprouverait des difficultés d’adaptation ? Faites-lui confiance en lui montrant que vous le comprenez, ne vous embarquez pas dans de longs discours. Restez patients, souriants et surtout, gardez votre calme, car si vous êtes sous pression, votre enfant le sera deux fois plus !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*