30 Tishri 5778‎ | 20 octobre 2017

L’appel du maire de Sarcelles aux Juifs de France

Lors de la visite à Paris d’une délégation de « Dirchou » – l’une des plus importantes organisations d’enseignement de la Halakha à travers le monde – ses membres, conduits par Rabbi David Hofstetter, président de Dirchou, ont rencontré le maire de Sarcelles. Celui-ci a lancé un appel aux Juifs de France : « N’ayez pas peur – venez à Sarcelles ! »

 

La visite des communautés de nombreuses villes de France par les Rabbanim de Dirchou avait pour objectif de rencontrer les représentants de l’organisation, qui dispensent les cours du « Daf HaYomi en Halakha » – l’étude quotidienne d’une page de Michna Béroura – alors que l’étude du deuxième tome se termine et que celle du troisième, relatif aux lois du Chabbat, va bientôt démarrer. Cette « tournée » a été ponctuée de nombreux moments émouvants, mais leur plus grande surprise les attendait à Sarcelles, où de nombreux cours de Dirchou existent déjà et attirent un grand public, depuis les plus érudits jusqu’à ceux qui font leurs premiers pas dans le judaïsme.

Les membres de la communauté et ses dirigeants avaient ainsi initié une rencontre de la délégation avec le maire de la ville, François Pupponi (PS). Accompagnés du Rabbin de Sarcelles, Laurent Chalom Berros, lui-même représentant de Dirchou, du Rav Avraham Elhaddad et d’autres membres éminents de la communauté, Mr Pupponi a manifesté un grand enthousiasme face à cet organisme qui compte 130 000 étudiants à travers 26 pays. Le maire a lancé un vibrant appel à tous les Juifs de France de venir s’installer à Sarcelles : « Nous vous attendons et nous voulons voir autant de Juifs que possible s’installer dans notre ville », a lancé le maire de Sarcelles, fervent admirateur d’Israël qui n’hésite pas à le déclarer : « La France sans les Juifs – ce n’est pas la France ! » Il a ajouté : « Le fait de savoir que des Juifs ont peur de vivre en France et qu’ils veulent partir en Israël à cause de l’antisémitisme, inquiète beaucoup de Français. Si un Juif veut s’installer en Israël par amour pour ce pays, nous ne pourrons pas l’en empêcher. Mais s’il le fait par crainte, alors nous les appelons à venir à Sarcelles où ils seront reçus à bras ouverts. » Mr Pupponi a même révélé qu’il projetait la construction d’un nouveau quartier de 500 appartements, prêts à accueillir tout membre de la communauté juive désireux de s’installer dans sa ville.

A la fin de cette émouvante visite, le maire a remis un titre honorifique au président de Dirchou, se disant très honoré de remettre cette distinction au président de l’un des plus grands organismes de Torah au monde. Le Rav Hofstetter, quant à lui, a remis au maire le livre « Drach David » traduit en français.

La délégation s’est ensuite rendue à Paris, où le Rav Hofstetter a délivré un cours dans le 19e arrondissement. Puis une grande réunion s’est tenue avec tous les représentants de Dirchou, lesquels ont confirmé le succès des cours et leur impact sur le rapprochement des Juifs vers le judaïsme. En dépit des temps difficiles que connaît actuellement le judaïsme français, ils constatent un renforcement des Juifs qui se rapprochent de leurs racines. Une trentaine de délégués ont raconté que de nombreux fidèles, encore complètement détachés de leurs racines il y a peu, apprennent aujourd’hui à « être Juifs » et à connaître d’où ils viennent : « Ce qui permet aux Juifs confrontés à une vague d’antisémitisme et à la peur des attentats, c’est leur lien avec le judaïsme », rapportent-ils. Le Rav Hofstetter a confirmé cette impression : « Le lien au judaïsme se ressent de plus en plus justement parce qu’il fait face à la haine. Plus les Juifs sont touchés parce qu’ils sont Juifs, plus ils se rapprochent du judaïsme, et pas le contraire. »

Lors d’une rencontre avec le député Meïr Habib, celui-ci a également souligné la révolution que l’on ressentait en France : « Aujourd’hui, on constate un processus de rapprochement vers les racines et un retour aux sources, et les cours de Dirchou y participent activement. Ces cours renforcent l’identité juive des Français, et c’est exactement ce qui nous manque actuellement ».

La visite de la délégation a été chaleureusement accueillie dans les communautés du pays, et s’est terminée par une escale chez le Rav Mordekhaï Rottenberg. Du côté de Dirchou, la décision a alors été prise d’investir de façon plus conséquente en France, en développant de nouveaux cours et lieux d’étude.

 

Dans moins d’un mois, le monde juif célébrera la fin de la deuxième partie du cycle d’étude du Daf Yomi en Halakha. Cette visite en France a mis en lumière la révolution à laquelle nous assistons actuellement dans tout le monde juif, grâce à l’étude quotidienne de la Halakha initiée par Dirchou.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*