14 Kislev 5780‎ | 12 décembre 2019

Hilloula du Rav Mordékhaï Eliyahou Zatsal – une A’hdout particulière !

 

 Des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche soir 25 Sivan sur l’esplanade du cimetière de Guivat Chaoul à Jérusalem pour participer à la 7e Hilloula du Rishon le Tsion Rav Mordehaï Eliaou zatsal. A l’apogée de cette Hilloula exceptionnelle, les organisateurs ont recensé près de 20 000 personnes. Des écrans géants ont été installés et des longues tables ont été dressées. Parmi les Rabbanim présents, le grand rabbin de Jérusalem rav Chlomo Moché Amar ainsi que le grand rabbin d’Israël, rav David Lau. Les personnes présentes ont pu remarquer l’hétérogénéité du public : séfarades, ashkénazes, sionistes-religieux et ‘harédim, tous étaient venus rendre hommage au tsadik qui était reconnu pour sa sagesse dans divers milieux. Et pour cause : « Rav Mordékhaï Eliyahou éprouvait une profonde Ahavat Israël, il aimait chaque membre du peuple juif sans aucune distinction d’origine, de pratique ou de niveau. Il entretenait une relation chaleureuse et affectueuse avec tout un chacun. Tout celui qui le consultait avait l’impression d’être l’enfant unique du Rav », a affirmé rav Yossef Harakdan, l’un de ses fervents disciples : Il serait impossible de décrire brièvement la grandeur de ce Géant en Torah qui excellait dans son rapport à autrui, son investissement de jour comme de nuit dans l’étude de la Torah (il avait écrit 54 livres de nuit qui n’ont été découverts qu’après sa mort !) et sa façon de diriger le peuple. Il était animé d’une grande humilité. Une petite anecdote l’illustre bien : « Une personne investie dans la diffusion du judaïsme s’était un jour rendu chez le Rav pour recevoir sa bénédiction et le Rav, tout naturellement lui avait répondu ‘c’est à toi de me bénir’. Il avait alors cité un passage de la Guemara qui indique explicitement que celui qui enseigne la Torah à autrui est en mesure d’annuler les mauvais décrets ! »

Parmi les discours prononcés lors de ce rassemblement sans précédent, le Rav Chlomo Amar a rappelé que la façon dont Rav Mordékhaï Elyahou dirigeait le peuple d’Israël s’inspirait de celle de Moché Rabbénou. « Tout ce qu’il faisait était pour le bien du peuple et ne cherchait jamais son intérêt personnel… Il était totalement dévoué à Son Créateur. » Quant au Rav David Lau, il a mis en exergue la Midda du Emeth qui était marquante chez le Rav Eliyahou Zatsal : « Il n’avait peur de personne lorsqu’il s’agissait de défendre les valeurs qu’il prônait. Il n’hésitait pas à exprimer son opposition quel que soit le lieu, le moment ou le sujet concerné. »

Enfin, le maire de Jérusalem, Nir Barkat, qui fut l’un des disciples du rav, a rapporté un de ses enseignements : « si le peuple d’Israël est uni, nul ne pourra le vaincre » !

Que les mérites du Rav Mordékhaï Eliyahou intercèdent auprès du Trône Céleste en faveur du Am Israël et de sa Rédemption finale ! Amen