14 Kislev 5780‎ | 12 décembre 2019

Ouverture de la Yéchiva Torat Israël

Entretien avec le Rav Yankel Abergel Chlita

Haguesher: Avant de parler de la Yéchiva que vous envisagez d’ouvrir à la rentrée, pourriez-vous nous présenter l’action que vous menez auprès des jeunes ?
Rav Yankel Abergel: Depuis plus de dix ans, je voyage en Europe, au Canada et aux Etats-Unis. Je circule dans les écoles afin d’encourager les lycéens à passer un an à la Yéchiva ou au séminaire pour découvrir et approfondir les valeurs de la Torah avant d’entamer leurs études professionnelles. Je souhaiterais vous révéler ce qui m’a conduit à me lancer dans cette mission : lorsque je préparais ma maîtrise de Droit à Toulouse, mon père tomba gravement malade et les médecins ne lui accordèrent que 6 mois de vie. Je pris alors la décision de céder à ma carrière pour me consacrer totalement à l’étude de la Torah. Grâce à D.ieu, mon père vécut six autres années et avant son décès, il me recommanda : « si un jour, tu as le mérite d’étudier auprès des Grands de la génération, n’oublie jamais tes frères et sœurs du Klal Israël, partage avec eux ta Lumière ». Depuis ce jour, je pris sur moi de motiver les jeunes Juifs à se consacrer à une année au Kodech, à leur donner goût de partager cette expérience unique et indispensable qui les aidera à mener une vie de Vérité, une vie d’Eternité.
Mises à part vos tournées dans les écoles, comment êtes-vous en contact avec les jeunes pour les guider ?
Baroukh Hachem, je donne cours dans diverses Yéchivot et séminaires francophones en Israël, ce qui me permet de côtoyer un vaste public. Ainsi, je suis conscient des défis que la jeune génération doit relever. De plus, je me charge d’orienter les jeunes vers une institution qui leur soit adaptée et je les aide à obtenir des bourses attribuées par la Fondation « Pour un monde meilleur » (créé en partenariat avec le Kéren Léyaldé Tsarfat et d’autres donateurs).
Plusieurs Yéchivot francophones existent déjà, quelle sera la particularité de votre Yéchiva ?
Effectivement, des Yéchivot francophones de qualité sont implantées tant à Jérusalem qu’à Bné-Brak mais elles ne suffisent pas pour répondre à toutes les demandes d’inscription qui, grâce à D.ieu, vont en s’amplifiant. Notre Yéchiva suivra le programme classique des Yéchivot conformément à la lignée de nos maîtres, tout en mettant l’accent sur le travail des Middot. Les études seront dirigées par le Rav Emmanuel Mimran, fervent disciple de notre maître le Rav Nissim Tolédano Zatsal. L’esprit de notre institution est basé sur la joie : nous souhaitons que nos enseignements riment avec épanouissement et les élèves jouiront de moments de détente et de journées d’excursion. Rappelons que ce projet voit le jour sous les directives et avec la bénédiction du Gadol Rav ‘Haïm Kaniewsky Chlita. Le Admour de Kalov ainsi que le Rav Makhlouf Fhima de Bné-Brak sont également parrains de ce projet.
A quel public votre Yéchiva s’adresse-t-elle ?
Tout jeune animé d’une soif d’apprendre, quel que soit son niveau, est le bienvenu et sera intégré dans un groupe correspondant à ses aptitudes. A noter que notre Yéchiva accueille les ba’hourim qui désirent passer uniquement un an en Yéchiva ainsi que ceux qui souhaitent acquérir une remise à niveau avant de rejoindre les Yéchivot israéliennes.
Auriez-vous un message à communiquer aux jeunes qui, pour la plupart, passent leurs premières épreuves du baccalauréat le 17 juin ?
J’invite tous ceux qui s’engagent à passer un an en Yéchiva /au séminaire à nous communiquer leurs noms pour recevoir une bénédiction du Rav ‘Haïm Kaniewsky Chlita pour la réussite de leur bac. Béhatsla’ha à tous et à toutes !
Renseignements et inscriptions: 052-766 99 40 ou 01 77 50 39 89
ravyankel@gmail.com
Y.L