29 Iyyar 5777‎ | 25 mai 2017

Ces adolescents israéliens qui cherchent du travail

Des   milliers   de   lycéens   et   d’étudiants   israéliens  attendent   avec impatience les prochaines vacances d’été pour décrocher un job et se faire  un  peu  d’argent  de  poche.  Leur  nombre  est  évalué  à 380 000. Principaux  employeurs :  le  secteur  du  tourisme,  de  la  restauration, mais  aussi  certaines  usines  qui  doivent  compenser  les  départs  en congé  de  leurs  personnels.  A  l’occasion  du  1er mai,  Yaakov  Avid, coordinateur à la “Fédération générale des Jeunes actifs et étudiants“(HaNoar HaOved VeHaLomed, voir noal.org.il) a déclaré : « Les jeunes qui travaillent sont très souvent exploités, car ils ignorent tout des lois sociales  et  de  leurs  droits. De  tous  les  travailleurs,  ce  sont  les  plus vulnérables. »   Et  d’expliquer   que   pour  la  seule   année 2016,  son organisation  a  reçu  1454 plaintes  pour  salaires  non  payés,  fiches  de paie   non   communiquées,   résiliations   injustifiées,   indemnités   de transport  oubliées,  heures  supplémentaires  non  comptabilisées.  A noter que  97 % des appels ont été déposés par de jeunes juifs. Mais seuls 167 dossiers ont été présentés devant des Tribunaux du Travail, qui  ont  donné  lieu  au  versement  de  1218400 shekels.  C’est  surtout dans  la  restauration  rapide  et  l’industrie  événementielle  (salles  de mariages)  que  les  abus  semblent  les  plus  fréquents.

DAVID JORTNER

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*