5 Av 5777‎ | 28 juillet 2017

Préparatifs de Pessa’h : est-il recommandé de solliciter l’aide des enfants ?

Dès l’arrivée du mois de Nissan, les préparatifs de Pessa’h battent leur plein et pour certaines maîtresses de maison, leur cœur aussi se met à battre plus fort… les jours sont comptés et la liste de tâches à réaliser paraît interminable ! Est-ce une raison valable pour solliciter l’aide de nos enfants ? Et qu’en est-il des mamans « super-women » qui assument à merveille le nettoyage de leur maisonnée et gèrent parfaitement les préparatifs de la fête sans avoir besoin d’aide de quiconque ?

 

L’aide des enfants est-elle vraiment nécessaire ?

Tout d’abord, il convient de rappeler qu’en tant que parents, notre rôle ne consiste pas uniquement à nourrir et vêtir nos enfants mais aussi à les éduquer, à leur inculquer des valeurs essentielles et à leur donner les outils qui leur seront indispensables pour leur vie d’adulte. Supposons que nous fassions TOUT pour nos enfants sans leur demander quoique ce soit… cela leur rendra-t-il service à long terme ? Bien que ce dévouement à leur égard émane de bonnes intentions, les retombées dune telle attitude risquent de causer de gros dégâts : ils prendront l’habitude d’être assistés et auront du mal à devenir autonomes. Aussi, ils n’auront pas aisément le réflexe d’être attentifs aux besoins d’autrui et pourraient se sous-estimer en se considérant incapables de réaliser certains travaux qui ne leur ont jamais été confiés ! Par conséquent, solliciter laide des enfants ne peut que leur être bénéfique : cela pose les bases du respect des parents, de l’entraide mutuelle et du goût à l’effort. Et ce, bien entendu, à condition, que nos demandes soient adaptées à leur âge et à leurs aptitudes !

Est-ce difficile de se faire aider ?

Pour la majorité des mamans, il serait bien plus aisé de travailler seules, dans le calme et à leur rythme, sans devoir s’interrompre pour donner des directives, superviser ou vérifier les tâches effectuées par leurs jeunes « stagiaires »… Certes, en travaillant avec les enfants, nous devrons fournir des efforts pour leur accorder de l’attention, être patient, ne pas viser le perfectionnisme et surtout, prendre le temps de les encourager et les complimenter… mais l’effort en vaut la chandelle ! Peu à peu, ils aideront avec entrain et plaisir, seront fiers de leur réalisation et deviendront de plus en plus efficaces !

Comment s’y prendre ?

« Une minute…je réfléchis !… » Lorsque nous faisons appel à nos enfants, il convient de s’assurer au préalable que notre demande pourra être satisfaite : est-ce le moment adéquat ? (peut-être qu’il a faim ou il est fatigué ?) Est-ce que la tâche en question est à sa portée ? Me suis-je exprimée assez clairement pour qu’il sache précisément ce qu’il a à faire ? Est-ce que j’ai réussi à le motiver pour qu’il travaille avec enthousiasme ? Les récompenses sont souvent les bienvenues… Ainsi, pour obtenir les résultats escomptés, un minimum de planification s’impose au préalable. Suggestion : plutôt que d’imposer une tâche précise, l’on pourrait donner le choix entre deux ou trois options. Il est également conseillé d’établir la veille, une liste des
tâches à effectuer le lendemain, en les répartissant, tout en essayant de répondre aux désiratas de chacun. Gain de temps assuré : dès le lever, chaque enfant sait d’emblée ce qu’il a à faire. En ce qui concerne les plus jeunes, on peut aussi les faire participer en leur donnant une éponge en main pour laver leurs jouets, en les faisant trier les jeux… Et si nous ne disposons pas suffisamment de temps pour travailler avec les enfants, ou sils ne sont pas assez mûrs pour leur confier la responsabilité de la chasse au ‘Hamets, ils peuvent tout de même mettre la main à la pâte en faisant des petites courses, en jouant avec les plus jeunes ou en prenant part aux petites tâches du quotidien auxquelles ils ne participent généralement pas en période scolaire.

Quelques conseils pratiques…

Pour que les enfants participent de plein gré aux préparatifs de la fête, pensons à leur confier en priorité des travaux quils aiment faire. Certains sont heureux de passer un coup daspirateur tandis que dautres apprécient davantage leau et le savon… De plus, ne faisons pas déconomie au niveau des compliments, nhésitons pas à leur dire que cest un plaisir de voir les étagères bien rangées, de vivre dansune chambre ordonnée et propre…ainsi, ils valoriseront leur travail. En outre, Il convient de leur apprendre à terminer le travail entamé. Donc, il sied dexiger une tâche précise qui ne soit pas trop pénible à finir. Astuce pour accélérer le rythme de travail : promettre une sortie ou un dîner apprécié si les objectifs fixés ont été atteints à temps ! Enfin, pour que ces heures de ménage se transforment en moments agréables et restent de bons souvenirs pour les enfants, pensez à travailler en les faisant chanter ou écouter de la musique pour que la bonne humeur soit au rendez-vous et que la fête de la liberté rime avec la gaieté ! Yokheved Levy

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*