1 Tammuz 5777‎ | 25 juin 2017

Investir dans la laiterie de Yotvata aura rapporté 12 % par an

Comme on le sait, la privatisation des kibboutzim a exigé de ces communautés d’intégrer le mode  de fonctionnement  du  libéralisme  économique.  Et  notamment  d’ouvrir  leur  capital  à des actionnaires, extérieurs  et  indépendants  de  ceux  qui  produisent  et  travaillent.  Les dirigeants du kibboutz Yotvata (située à 40 km au nord d’Eilat) ont très vite compris que si le lait était un produit  de base, les ingrédients nécessaires à la production de jus de fruits méritaient  aussi  qu’on  s’y  intéresse. Ils  ont donc  planté  des  vergers,  des  dattiers  et  des manguiers. On vient justement d’apprendre que les laiteries Yotvata, dont le groupe Strauss est  également  actionnaire,  ont  récemment  cédé  leurs activités  jus  de  fruits  au  groupe alimentaire Gan Shmuel (propriétaire de la marque Primor) pour 47 millions de shekels. Lors de la signature du contrat, les commissaires aux comptes ont remarqué qu’en onze ans, les résultats financiers de Yotvata ont progressé de 250 %, soit près de 12 % par an. Une bonne affaire  pour  ceux  qui  auront  fait  confiance  à  cette  petite  communauté  agricole  fondée  en 1957  et qui  produit  maintenant  près  de  60 %  des  produits  laitiers  consommés  en  Israël.

DAVID JORTNER

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*