19 Tishri 5780‎ | 18 octobre 2019

La joie aux pauvres le jour de Pourim

On voit partout des affiches portant le slogan « Koupat Ha’ir – vos matanot laévyonim en espèces, en main propre, le jour même de Pourim». Que signifie ce slogan qui est attaché à Koupat Ha’ir presque depuis sa fondation ?
En espèces, sans compromis
Nous voulons que l’argent soit remis aux familles en espèces le jour de Pourim afin qu’elles puissent acheter le nécessaire pour le repas de fête. Cela représente une somme gigantesque en espèces. Pensez à ce que représente le fait de compter de telles sommes d’argent, de les introduire dans des enveloppes fermées, de veiller à ce que les enveloppes ne se mélangent pas, de faire parvenir ces sommes au domicile des familles le jour même de Pourim…C’est pour cela que nous nous préparons à parer à tout ce qui risque d’arriver. Nous installons des centres d’urgence pendant toute la journée de Pourim, du personnel de remplacement, des envoyés prêts à aller régler les problèmes, et des personnes dont l’unique rôle est d’attendre les incidents et de les résoudre quand ils arrivent. Chaque élément du système a une roue de secours prête à l’emploi, et lui-même a une roue de secours pour plus de sécurité. Toute la journée, nous vérifions ce qu’il se passe, nous recevons les comptes-rendus des messagers et des secrétaires. Le système de distribution travaille à un rythme fou, pas moins que le système de réception des dons considérables et d’inscription des noms pour les prières.
En main propre, le jour même de Pourim
Pour accomplir la Mitsva selon toutes les exigences de la Halakha, il faut que les matanot laévyonim soient distribués le jour même de Pourim. Quiconque fait un don par carte bancaire pour les matanot laévyonim(même s’il est étalé sur plusieurs mois) ou par chèque, Koupat Hair lui prête de l’argent pour parvenir à la somme totale, et transmet toute la somme de ses matanot laévyonim en espèces le jour même de Pourim. Un homme donne, disons, 180 euros pour les matanot laévyonim. Il fait un don par carte bancaire étalé sur 5 mois. Il sait que chaque mois, 36 euros seulement seront pris sur son compte. Koupat Hair prend toute la somme, 180 euros, et la fait parvenir en main à des pauvres le jour de Pourim. C’est la même chose pour celui qui fait un don en chèque, ou qui fait un don en 12 prélèvements pendant un an. Et cette somme arrive le jour de Pourim, au moment où les nécessiteux en ont tant besoin. Elle leur permet, un jour par an, doublier leurs malheurs et de fêter ce jour avec un repas abondant…Pour que l’argent leur arrive le jour même, c’est tout un programme ! Nous savons tous que la joie est vécue au moment où l’on reçoit un don inattendu, le jour même où l’on peut l’utiliser. Cet élan de joie, qui constitue l’essentiel de la mitsva de matanot laévyonim, Koupat Hair veut pouvoir l’éveiller précisément le jour de Pourim. Il serait certes plus simple, comme le font certaines organisations, de donner une enveloppe à l’avance en disant de l’ouvrir seulement à Pourim. Mais non. Même s’il était plus facile de donner l’enveloppe avant, Koupat Hair désire offrir cette joie aux pauvres le jour même de Pourim. Pour cela, il faut mettre en place une structure logistique très compliquée. Des dizaines de messagers sont prêts à l’avance, des centaines de maisons servent de points de distribution des enveloppes. C’est le résultat d’un travail minutieux qui est accompli des mois à l’avance.
Des dizaines de personnes viennent se porter volontaires et consacrer leur Pourim aux nécessiteux. Pendant toute la journée, le public transmet ses dons par téléphone ; pendant toute la journée, de nouvelles enveloppes sont envoyées parallèlement. Pendant Pourim, il n’y a pas une seconde pour respirer, il n’y a pas une minute superflue. La plupart des volontaires oublient de manger et de boire… Tout cela pour pouvoir donner vos matanot laévyonim le jour même de Pourim. Vous avez transmis votre don de matanot laévyonim avant Pourim ou la nuit de Pourim ? Votre don sera envoyé dès le matin. Vous lavez fait le matin ? Il sera envoyé le matin, aussi vite que possible. Vous vous en êtes souvenu l’après-midi seulement ? Il sera envoyé l’après-midi, d’autres nécessiteux les attendent. Jusqu’au coucher du soleil, cette organisation gigantesque est en activité…Les matanot laévyonim de Koupat Hair sont la mitsva que vous pouvez envoyer au Créateur, aussi beaux que possible, aussi honorables, aussi vrais, accompagnés de la bénédiction des Grands Maîtres de notre génération. Car lorsqu’on fait un don du cœur, on le fait avec tout son cœur, dans les meilleures conditions, avec le plus grand soin. En un mot : on le fait avec Koupat Hair.
Deux événements à ne pas manquer ce jeudi, jeune d’Esther, 9 mars :
Un rassemblement exceptionnel :
Ce jeudi, jeune d’Esther, aura lieu un événement exceptionnel : Un grand nombre de nos Grands Maitres se rassembleront chez le Rav Haim Kanievsky dans le seul but de prier pour les donateurs de Koupat Hair. Depuis l’Histoire de Pourim, ce jour-là est un jour de rassemblement, de prière et un moment propice pour effacer les mauvais décrets. La reine Esther avait demandé à Mordekhaï de rassembler le peuple juif habitant à Suse, de jeûner et de prier afin qu’Hachem annule et efface le décret de Haman. Ce jeudi, jour du jeûne d’Esther, nos Grands Maitres prieront pour l’annulation des mauvais décrets et prieront pour la Yéchoua de chacun. Ils prieront pour chacun en particulier, selon sa requête. Ils recevront la liste des noms du bureau de Koupat Hair, chaque personne ayant fait un don et transmis son nom y étant inscrit. Une prière sur les tombes de Mordekhaï et Esther en Iran : Ce jeudi également, une délégation de Koupat Hair se rendra sur les tombes de Mordekhaï et Esther en ce jour propice et intercéderont en faveur des donateurs de Koupat Hair. Cela doit être extrêmement émouvant de se rendre sur ce lieu unique en ce jour de jeûne d’Esther. Tout le miracle de Pourim ressurgit devant les yeux lorsque l’on se tient devant ces tombes sacrées. Cela fait réfléchir à l’Histoire : Ce décret de Hamane , il y a si longtemps… et pourtant la menace, la peur est toujours actuelle. Mais aujourd’hui, nous puisons les forces dans ces personnages illustres qui nous ont montré la voie à suivre. Nous somme éclairés, nous savons quoi faire : Ce qu’ils ont dit à cette époque-là, ce jour-là : nous rassembler, jeûner et prier, à savoir, être unis entre nous, nous soutenir les uns les autres et nous repentir sur nos fautes. Cette année encore, nous puiserons des forces en envoyant une délégation pour prier pour nous sur ces tombes. Ils intercéderont pour nous et demanderont la délivrance pour chacun. Tous les noms arrivés au standard de Koupat Hair seront mentionnés sur ce lieu saint si riche en signification ce jour-là en particulier.