24 Heshvan 5780‎ | 22 novembre 2019

Les dangers d’internet et le lancement de Mivtsar

Mardi dernier, plus de 150 étudiants francophones de la yéchivat Mir ont participé à un rassemblement organisé à l’initiative du rav Gershon Cahen, qui préside une ’haboura (un groupe) d’Avré’him français, prise en charge par la famille Cohen (Hôtellerie- Paris) et dirigée par le rav Avichaï Monsonégo (fils du rav Yaacov Monsonégo de Toulouse) et le rav Chlomo Benchaya. Ce Kinous avait pour objectif de rappeler les dangers d’Internet et de présenter les différentes solutions de l’« Internet casher ». Plusieurs rabbanim ont pris la parole à cette occasion. Rav Éliézer Yéhouda Finkel, le roch yéchivat Mir, a rappelé qu’un mauvais usage d’Internet a conduit à léclatement de nombreuses familles juives. Il nous incombe de nous « soumettre aux directives des grands maîtres de la génération » pour préserver nos foyers. Le rav Chlomo Zafrany, rav à Har-Nof et Dayan au Beth-Din de Neuilly, a signalé qu’autrefois, nous travaillions du matin au soir et il n’y avait pas cette notion de « temps libre ». Celle-ci, destinée à libérer l’esprit de contraintes diverses, a conduit notre génération à atteindre un niveau spirituel très bas, caractérisé par la déchéance des valeurs morales qui étaient auparavant considérées comme acquises. Le rav Zafrany a également rappelé que lors du dernier séminaire d’été organisé par le grand rabbin Sitruk Zatsal, l’on a demandé au rav Moché Chapira si les recommandations de nos maîtres concernant les dangers d’Internet sappliquaient uniquement en Israël et le rav Chapira a répondu quelles concernaient tous les Juifs, sans distinction, et ne dépendaient guère du lieu d’habitation : « nous avons tous un mauvais penchant, donc, nous devons tous nous préserver des mauvaises tentations ». Quant au rav Éliyahou Dreyfus de Bné Brak, il a rappelé que bien que le public francophone se veut cultivé, réfléchi et doté d’une certaine élégance, il ne doit guère se soustraire aux instructions des rabbanim. Nul ne peut prétendre être suffisamment « fort », intelligent ou lucide pour ne pas trébucher et ne pas être tenté par les pièges que nous tend la technologie moderne. Il est nécessaire que chacun soit informé des dangers et s’en préserve au mieux. Le rav Dreyfus qui est énormément sollicité pour des questions de Chalom Bayit, d’éducation et autres, a témoigné dun nombre important de cas graves qui se présentent à lui quotidiennement.
Après les différentes interventions des rabbanim, le rav Yossef Haïm Elgrabli a présenté son activité au sein de Mivtsar qui est un centre de renseignements pour les Français. Le point de départ consiste à prendre conscience de la nécessité primordiale d’installer une protection. «Il existe trois différents niveaux de protection et, assurément, l’idéal serait de viser le niveau le plus élevé, tout comme l’on prend soin d’acquérir des Téfilin de qualité ou un Étrog Méhoudar ». Cependant, si pour des raisons d’ordre professionnel, une protection maximale ne semble pas envisageable, l’on peut avoir recours à différents filtres de qualité qui présentent le double avantage dêtre modulables et de s’adapter aux besoins de chacun. Tout dabord, il est possible de bloquer complètement laccès à internet, et ce, sur nimporte quel type dappareil. Pour cela, il suffit de faire appel au service gratuit proposé par Outnet (07 2261 36 13). D’ailleurs, il est vivement conseillé de conserver un accès filtré à Internet uniquement sur l’appareil dont on se sert comme outil de travail et de bloquer totalement l’accès à Internet sur les autres ordinateurs, portables… auxquels les enfants peuvent avoir accès. À noter que l’on peut correspondre par mail sans avoir forcément de connexion internet.
Ensuite, il y a différentes options de filtres proposés par Netfree, Étrog ou Nativ. La troisième alternative consiste à filtrer les appareils dits « non-casher » par le biais de Netspark, pour les appareils Androïd et IOS.
En guise de conclusion, nous mentionnerons une remarque pertinente de la parachat Vayichlah qua rapporté le rav Lévy Itshak Lederman, l’un des responsables de lorganisme Outnet. Essav proposa à Yaacov « Partons et marchons ensemble… » (Béréchit 33,12) et Yaacov de répondre : « je cheminerai à ma commodité… selon le pas des enfants » (Béréchit 33, 14). Les progrès technologiques de l’ère moderne nous suggèrent de suivre lair du temps, tout comme Essav a proposé à Yaacov de se joindre à lui, mais, inspirons-nous de notre patriarche Yaacov… soyons prudents vis-à-vis des propositions du monde extérieur et prenons soin de nos enfants !
Pour plus dinformations, contactez leservice de renseignements gratuit et anonyme de Mivtsar.
Tel : 072 27 73 050 mardi et jeudi : de 21 h 30 à 22 h 30 et samedi soir : de 21 h à 22 h 30 Mail: mivtsar.fr@gmail.com
Yokheved Levy